Liban : Najib Mikati chargé de former un nouveau gouvernement

L'homme politique de 65 ans a été désigné Premier ministre, après des consultations parlementaires contraignantes menées par le président Michel Aoun. Il occupe ce poste pour la troisième fois.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Najib Mikati le nouveau premier ministre libanais, lors d'une conférence de presse, le 26 juillet 2021.  (DALATI AND NOHRA / AFP)

Nouveau rebondissement sur la scène politique libanaise. Najib Mikati a été désigné Premier ministre une nouvelle fois, lundi 26 juillet, et est ainsi chargé de former un nouveau gouvernement après l'échec de ses deux prédécesseurs à mettre en place un cabinet censé mener des réformes pour sortir le Liban de la pire crise socio-économique de son histoire.

Lors de consultations parlementaires contraignantes menées par le président Michel Aoun, Najib Mikati, 65 ans, a reçu l'appui de 72 parlementaires, tandis que 42 députés se sont abstenus de le nommer.

Sa désignation intervient après la récusation le 15 juillet de Saad Hariri, suite à neuf mois d'un bras de fer avec Michel Aoun sur la formation d'un gouvernement. Avant lui, Moustapha Adib, nommé après l'explosion au port de Beyrouth en août 2020, avait également échoué à former un gouvernement en raison des marchandages.

Aval de Saad Hariri et du Hezbollah

Saad Hariri et son groupe parlementaire ont approuvé la désignation du nouveau premier ministre, qui a également reçu l'aval du mouvement chiite armé Hezbollah, un allié de Michel Aoun et une force politique incontournable dans le pays. C'est le gouvernement de Hassan Diab qui gère les affaires courantes depuis sa démission en août 2020 après la gigantesque explosion au port qui a fait plus de 200 morts et dévasté des quartiers de la capitale.

Depuis, l'impasse s'est éternisée, sur fond de marchandages politiciens, empêchant la formation d'un gouvernement réclamé par la communauté internationale pour mener des réformes destinées à débloquer les aides pour le Liban.

Najib Mikati a déjà présidé deux cabinets en 2005 et 2011. Il devrait proposer une liste de ministres qui soit acceptée par les grands ténors d'une classe dirigeante, inchangée depuis des décennies et accusée de corruption d'incompétence par une grande partie de la population.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Liban

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.