VIDEO. Explosions à Beyrouth : les questions en suspens sur le stock de nitrate d'ammonium

Que s'est-il passé précisément à Beyrouth (Liban) après l'explosion qui a ravagé la ville ? Comment se fait-il qu'un stock de nitrate d’ammonium ait été entreposé si près du centre-ville ?

France 2

Plus un bâtiment debout. Le port de Beyrouth (Liban) est un champ de ruines rasé par une explosion d'une violence inouïe. Que s'est-il passé ? Sur le port, il y a d'abord eu un incendie. Selon plusieurs médias libanais, ils seraient liés à des travaux de soudure sur un chantier, mais cette hypothèse n'a pas été confirmée.

Du nitrate entreposé dans le port depuis 7 ans

Le directeur des douanes affirme que des feux d'artifice étaient entreposés dans une zone près du port. Juste à côté, un énorme stock de nitrate d’ammonium est aussi entreposé. Une substance particulièrement instable, la même qui avait causé l'accident de l'usine AZF de Toulouse (Haute-Garonne) en 2001.

>> Beyrouth : qu'est-ce que le nitrate d'ammonium, à l'origine des explosions ?

Que faisaient 2 750 tonnes de nitrate dans le port ? En 2013, un navire en provenance de Géorgie, et battant pavillon moldave, fait escale à Beyrouth. La cargaison est alors saisie par la justice. Le directeur des douanes dit avoir alerté à plusieurs reprises sur la dangerosité du stock, mais en vain. La direction du port et les douanes s'accusent mutuellement de négligence, une attitude qui attise la colère des Libanais.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des habitants de Beyrouth devant les gravats après l\'explosion, le 5 août 2020. 
Des habitants de Beyrouth devant les gravats après l'explosion, le 5 août 2020.  (JOSEPH EID / AFP)