Le Hamas met fin à la mixité scolaire dans la bande de Gaza

Le mouvement islamiste a fait passer un texte de loi, lundi, interdisant l'enseignement commun aux filles et aux garçons dès l'âge de 9 ans.

Seules des femmes pourront désormais enseigner aux jeunes filles à Gaza.
Seules des femmes pourront désormais enseigner aux jeunes filles à Gaza. (MAHMUD HAMS / AFP)

Filles et garçons feront désormais école à part dans la bande de Gaza, et ce, dès l'âge de 9 ans. Le Hamas a promulgué, lundi 1er avril, un texte destiné, entre autres, à interdire la mixité à l'école dans le territoire palestinien. Déjà appliquée de fait dans les écoles publiques, l'imposition d'une stricte séparation concerne essentiellement les écoles chrétiennes et celles tenues par les Nations unies. Les professeurs hommes ne pourront plus non plus enseigner aux filles. Déjà, l'ONU avait dû annuler le marathon international de Gaza début mars face au refus du Hamas de laisser y concourir des femmes.

Les atteintes aux droits des femmes se multiplient depuis que le Hamas a pris en charge l'administration de la bande de Gaza, en 2007. Depuis l'année dernière, les Palestiniennes ne peuvent plus être coiffées par des hommes, ne peuvent pas non plus conduire de moto et, comme le rapportait Libération en février, il leur est désormais imposé de porter le hijab, un foulard islamique couvrant l'ensemble de la chevelure, à l'université.

Selon Zeinab al Ghoneimi, une militante des droits des femmes à Gaza interrogée par Reuters, la nouvelle loi correspond à la volonté du Hamas d'imposer ses valeurs : "Plutôt que de se cacher derrière la tradition, pourquoi ne disent-ils pas clairement qu'ils sont islamistes et qu'ils veulent islamiser la société ?"