Cet article date de plus de six ans.

La Jordanie a mené plusieurs frappes aériennes contre l'Etat islamique

Il s'agit de représailles après l'exécution par les jihadistes d'un pilote jordanien, brûlé vif. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des manifestants tiennent des portraits du pilote jordanien assassiné par l'Etat islamique, lors d'une manifestation à Amman (Jordanie), mardi 3 février 2015.  (KHALIL MAZRAAWI / AFP)

La Jordanie a annoncé, jeudi 5 février, avoir mené des frappes aériennes contre des positions de l'Etat islamique. Il s'agit de représailles après l'exécution par ce groupe d'un de ses pilotes, à laquelle Amman avait promis de réagir durement. La Jordanie avait en effet affirmé qu'elle riposterait sévèrement après la diffusion, mardi 3 février, d'une vidéo de l'EI montrant le pilote Maaz Al-Kassasbeh être brûlé vif dans une cage.

En réponse, la Jordanie avait exécuté par pendaison, dès mercredi, la jihadiste irakienne Sajida Al-Rishawi, condamnée à mort pour des attentats meurtriers en 2005 à Amman, et Ziad Karbouli, un responsable irakien d'Al-Qaïda.

Peu d'informations sur ces opérations

"L'armée de l'air jordanienne a lancé des raids contre des positions du groupe Etat islamique", a déclaré un responsable gouvernemental, qui a requis l'anonymat sans préciser l'endroit exact des frappes. Selon lui, l'armée diffusera plus tard un communiqué sur ces opérations.

La Jordanie, qui fait partie de la coalition internationale anti-jihadistes, mène habituellement des raids en Syrie, où s'était écrasé l'avion du pilote en décembre avant qu'il ne soit capturé par l'EI.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Proche-orient

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.