Témoignage "Je suis furieux contre mon gouvernement" : un ancien soldat israélien dénonce la riposte à Gaza

Après avoir lui-même été envoyé au combat à Gaza en 2014, Benzi Sanders condamne aujourd'hui l'escalade de violence menée par le gouvernement israélien en représailles à l'attaque du Hamas du 7 octobre.
Article rédigé par Agathe Mahuet, Jérémy Tuil
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Benzi Sanders a combattu à Gaza en 2014 (Agathe Mahuet / RADIO FRANCE)

C'est une voix rare au sein de la société israélienne. Franceinfo a rencontré un ancien soldat, combattant à Gaza en 2014, aujourd'hui très critique sur l'action de son armée. Petite kippa bleue tricotée sur la tête, Benzi Sanders ne décolère pas face à l'opération actuelle dans l'enclave palestinienne. "Est-ce qu'on a une vision ? Est-ce que ça ne va pas juste renforcer encore le Hamas, comme quand moi, j'étais à Gaza en 2014 ? La seule façon de battre le terrorisme, assène l'ancien soldat, c'est de créer de l'espoir dans un futur où les Israéliens comme les Palestiniens auront des droits et seront libres. Là, nous pourrons vivre côte à côte." 

En colère contre le gouvernement israélien

Né à New York dans une famille juive orthodoxe, Benzi Sanders s'installe en Israël à sa majorité et devient citoyen israélien. Il effectue alors son service militaire obligatoire quand la guerre de 2014 se déclenche. Le soldat entre dans Gaza avec son unité des forces spéciales, pour une opération très similaire à celle d'aujourd'hui. "La zone venait d'être bombardée, le ciel était complètement illuminé. On entre à Beit Hanoun, l'armée doit y localiser les tunnels du Hamas. On vérifie chaque maison, on nous dit que les civils ont tous été évacués, mais ce n'était pas tout à fait vrai."

"Nous avons trouvé le cadavre d'une vieille dame palestinienne, qui avait été tuée par des éclats d'obus. Son visage était défiguré. Elle était allongée dans le sable."

Benzi Sanders, ancien soldat israélien

à franceinfo

Benzi découvre aussi une famille entière : huit personnes qui se cachent. Son unité les retient, leur offre de l'eau et à manger. Mais au départ des soldats, l'aviation israélienne bombarde la maison et toute la famille décède. "Ils ont tué huit innocents, dit l'ancien soldat en colère. J'ai commencé à réaliser que mon gouvernement ne cherchait pas à éviter que tout cela ne se reproduise pas, mais qu'au contraire, il était déterminé à maintenir le Hamas au pouvoir !"


Son service militaire terminé, en 2015, Benzi s'engage pour les droits humains, mais voit son pays s'enfoncer dans cette spirale violente à Gaza, jusqu'au 7 octobre dernier et ce qu'il décrit comme "l'horrible massacre" commis par le Hamas. " Je suis furieux contre mon gouvernement de nous avoir menés là, de n'avoir pas changé d'approche, déplore-t-il. Je pense vraiment qu'Israël a le droit de se défendre, mais je crois que la seule façon de le faire, c'est par une solution politique."

Un ancien soldat israélien dénonce la riposte à Gaza - Agathe Mahuet et Jérémy Tuil

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.