Proche-Orient : que reste-t-il des accords d’Oslo 30 ans après ?

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Proche-Orient : que reste-t-il des accords d’Oslo 30 ans après ?
Proche-Orient : que reste-t-il des accords d’Oslo 30 ans après ? Proche-Orient : que reste-t-il des accords d’Oslo 30 ans après ? (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - B. Mousset, C. Ricco
France Télévisions
franceinfo
Il y a 30 ans, Israël et la Palestine signaient les accords d’Oslo qui devaient mettre fin au conflit et ouvrir la voie à une paix durable. Aujourd’hui il n’en est rien. À Gaza (Palestine) et dans les territoires occupés, personne ne croit à la paix.

Sur les bords de la Méditerranée près de Gaza (Palestine), deux jeunes chantent un hymne à la paix, une paix qu’ils n’ont encore jamais connue. Il y a 30 ans pourtant, elle était envisagée. Après cette poignée de main, qualifiée d’historique, entre l’Israélien Yitzhak Rabin et le Palestinien Yasser Arafat. C’était le 13 septembre 1993, sur la pelouse de la Maison Blanche, à Washington, les accords d’Oslo étaient signés. Négociés en Norvège durant six mois dans le plus grand secret, ces accords prévoyaient notamment une reconnaissance mutuelle. 

Des frontières toujours fermées 

Deux ans après, Yitzhak Rabin était assassiné par un extrémiste palestinien. Les accords d’Oslo n’iront pas plus loin. 30 après, la paix n’a jamais paru aussi éloignée. Le conflit s’est même intensifié ces dernières années. Avec ces accords, les frontières de la Palestine auraient dû s’ouvrir mais elles sont toujours fermées. Un règlement pacifique semble bien loin, les jeunes n’y croient même plus. Pour eux, la situation a empiré depuis.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.