Cet article date de plus de cinq ans.

Jérusalem : violents affrontements entre Palestiniens et policiers israéliens sur l'esplanade des Mosquées

Les heurts ont fait 22 blessés sur et autour de l'esplanade, lundi matin.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des policiers israéliens tentent de maîtrisier un Palestien à Jérusalem-Est, le 28 septembre 2015. (AHMAD GHARABLI / AFP)

De violents affrontements ont opposé, lundi 28 septembre, de jeunes Palestiniens et des policiers israéliens sur l'esplanade des Mosquées, située à Jérusalem-Est, occupée par Israël. Les heurts ont fait 22 blessés, dont trois qui ont été hospitalisés après avoir été touchés par des balles en caoutchouc, selon le Croissant rouge palestinien.

Une demi-heure avant l'ouverture du lieu saint aux visiteurs non-musulmans, lundi matin, une dizaine de jeunes Palestiniens masqués ont lancé des pierres sur les policiers israéliens. Ces derniers ont répliqué par des tirs de grenades lacrymogènes et assourdissantes.

Cocktails Molotov contre grenades lacrymogènes

Les forces de l'ordre se sont alors déployées sur les 14 hectares de l'esplanade et ont expulsé manu militari les fidèles musulmans restés après la prière de l'aube. Les lanceurs de pierres se sont retranchés dans la mosquée Al-Aqsa, d'où ils ont jeté des cocktails Molotov sur les policiers.

 

Les jeunes Palestiniens s'insurgent contre la recrudescence des visites de juifs sur l'esplanade à l'occasion des fêtes de Soukkot, qui ont débuté il y a 15 jours et doivent encore se poursuivre une semaine. Ils accusent Israël de planifier une partition de ce lieu saint pour les deux religions. Les fidèles juifs sont autorisés à visiter l'esplanade, mais ont l'interdiction d'y prier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.