Israël autorise les tirs à balles réelles contre les lanceurs de pierres

Les forces de sécurité pourront ouvrir le feu "quand une tierce personne a sa vie menacée et plus seulement quand un policier est menacé", selon un communiqué des autorités.

Un jeune Palestinien lance une pierre sur des soldats israéliens à Qadomem, en Cisjordanie, le 12 septembre 2015.
Un jeune Palestinien lance une pierre sur des soldats israéliens à Qadomem, en Cisjordanie, le 12 septembre 2015. (AHMAD TALAT / NURPHOTO / AFP)

Israël a élargi l'autorisation de tirs à balles réelles contre les lanceurs de pierres, jeudi 24 septembre. "Le cabinet de sécurité a décidé d'autoriser aux forces de l'ordre de tirer à balles réelles contre les lanceurs de pierres et de bouteilles incendiaires quand une tierce personne a sa vie menacée et plus seulement quand un policier est menacé", précise le bureau du Premier ministre dans un communiqué.

Nétanyahou déclare "la guerre" aux lanceurs de pierres

Le cabinet de sécurité s'était réuni pour se prononcer sur des mesures destinées à renforcer la répression contre les lanceurs de pierres et d'engins incendiaires palestiniens. Treize personnes, dont neuf mineurs, ont été arrêtés dans la nuit de mercredi à jeudi pour ces actes, selon la police israélienne. La semaine précédente, le Premier ministre, Benyamin Nétanyahou, avait "déclaré la guerre" aux lanceurs de pierres, après plusieurs jours de violences à Jérusalem. 

La décision d'élargir l'autorisation de tirs à balles réelles intervient alors qu'un Palestinien, blessé par des tirs de soldats israéliens vendredi 18 septembre, est mort jeudi dans un hôpital de Naplouse (Cisjordanie).