Jérusalem : au moins 180 blessés dans les heurts entre Palestiniens et police israélienne

Les nouvelles violences surviennent dans un contexte de vives tensions dans le secteur oriental de Jérusalem.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les forces de sécurité d'Israël se déploient devant la mosqué al-Aqsa à Jérusalemen le 7 mai 2021. (AHMAD GHARABLI / AFP)

Des heurts entre Palestiniens et policiers israéliens, notamment sur l'Esplanade des Mosquées, ont fait au moins 180 blessés vendredi 7 mai à Jérusalem, ont annoncé les secouristes et la police locale. Le Croissant-Rouge palestinien a fait état de 178 manifestants blessés, dont plus de 80 ont dû être transportés à l'hôpital, tandis que la police israélienne a compté six blessés dans ses rangs.

Les nouvelles violences surviennent dans un contexte de vives tensions dans le secteur oriental de Jérusalem annexé par Israël, et en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël depuis 1967.

"Troubles violents"

Des dizaines de tirs ont été entendus depuis l'esplanade, où une foule de musulmans était rassemblée en ce dernier vendredi du mois de jeûne du ramadan. De la fumée s'est élevée au dessus du lieu situé dans la Vieille Ville de Jérusalem. Des "centaines d'émeutiers ont lancé des pierres, des bouteilles et d'autres objets en direction des officiers qui ont riposté", a indiqué la police israélienne à l'AFP. Le porte-parole de la police, Wassem Badr, a évoqué des "troubles violents".

Les derniers affrontements entre policiers israéliens et fidèles sur l'esplanade des Mosquées remontent à août 2019 et avaient fait des dizaines de blessés palestiniens, le jour d'importantes commémorations juive et musulmane.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.