Israël frappe 25 cibles dans la bande de Gaza, en riposte à des tirs de roquettes

Plusieurs acteurs internationaux s'alarment de la montée des tensions entre Gaza et Israël depuis plusieurs semaines.

Une explosion dans la ville de Rafah, dans la bande de Gaza, après des frappes de l\'armée israélienne, dans la nuit du 19 au 20 juin 2018.
Une explosion dans la ville de Rafah, dans la bande de Gaza, après des frappes de l'armée israélienne, dans la nuit du 19 au 20 juin 2018. (SAID KHATIB / AFP)

L'armée israélienne a annoncé avoir frappé, dans la nuit du mardi 19 au mercredi 20 juin, environ 25 cibles dans la bande de Gaza en riposte à des tirs de roquettes en provenance du territoire palestinien. Selon elle, il y aurait eu environ 30 tirs de projectiles, parmi lesquels des roquettes, au cours de la nuit à partir de la bande de Gaza en direction d'Israël.

"L'organisation terroriste Hamas a pris pour cible les civils israéliens au cours de la nuit en les soumettant à une puissante attaque de roquettes, et entraîne la bande de Gaza et sa population civile sur une pente sans cesse plus néfaste", a dit l'armée israélienne.

Ces nouvelles hostilités interviennent dans un climat de tensions avivées depuis plusieurs semaines dans et autour de la bande de Gaza, bande de terre entre Israël, Egypte et Méditerranée. Différents acteurs internationaux s'alarment de cette montée des tensions et de la dégradation de la situation humanitaire et économique dans le territoire, et mettent en garde contre le risque d'une nouvelle guerre.

Le Hamas, qui dirige sans partage la bande de Gaza, et Israël se sont livrés trois guerres depuis 2008 et observent, depuis la dernière en date en 2014, un cessez-le-feu tendu régulièrement ébranlé par des actes hostiles.