Cet article date de plus de six ans.

Israël accélère la construction de 1 000 logements dans ses colonies de Jérusalem-Est

L'annonce du gouvernement israélien intervient en plein regain de tension entre Israëliens et Palestinien dans cette partie de la ville.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La colonie juive de Ramat Shlomo à Jérusalem-Est (Israël), le 5 juin 2014. (AHMAD GHARABLI / AFP)

Le gouvernement de Benyamin Nétanyahou a décidé d'accélérer les plans pour la construction de 1 000 logements supplémentaires à Jérusalem-Est, a indiqué un responsable israélien lundi 27 octobre. Une annonce qui intervient en plein regain de tensions entre Israéliens et Palestiniens dans la partie annexée et occupée de la ville.

Cette décision et la poursuite de la colonisation israélienne provoqueront une "explosion", a prévenu un haut dirigeant du Fatah, le parti du président palestinien Mahmoud Abbas.

Des constructions dans deux colonies israéliennes

"Le gouvernement a décidé de faire avancer la planification pour la construction de plus de 1 000 unités d'habitation à Jérusalem, à peu près 400 (dans le quartier de) Har Homa et environ 600 à Ramat Shlomo", a déclaré ce responsable sous le couvert de l'anonymat. Har Homa et Ramat Shlomo sont deux colonies juives à Jérusalem-Est. Ce responsable n'a pas précisé si le gouvernement annonçait là un tout nouveau projet de constructions ou l'accélération d'un programme existant.

Une telle annonce peut signifier soit que les autorités se disposent à lancer les appels d'offres pour la construction effective de projets existants, soit qu'elles font avancer la procédure, a expliqué Lior Amihai, un porte-parole de l'organisation anti-colonisation la Paix maintenant. Quoi qu'il en soit, le moment est particulièrement malvenu, a-t-il estimé. "Il n'y a jamais de bon moment pour faire des choses pareilles, mais celui-ci l'est encore moins, alors que Jérusalem est en train de brûler", a-t-il déploré.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.