Guerre entre Israël et le Hamas : la France se dit "gravement préoccupée" par "l'intensification et la prolongation des combats à Gaza"

Article rédigé par Alice Galopin, Luc Chagnon
France Télévisions
Publié Mis à jour
Une école détruite par des frappes israéliennes à Beit Lahia, dans la bande de Gaza, le 26 décembre 2023. (KHALIL ALKAHLUT / ANADOLU / AFP)
Paris réclame "des mesures concrètes" de la part d'Israël "pour protéger la vie de la population civile" dans l'enclave palestinienne.

Ce qu'il faut savoir

Ce direct est désormais terminé.

Les avertissements de Benyamin Nétanyahou inquiètent la communauté internationale. Le Quai d'Orsay se dit "gravement préoccupée par l'annonce des autorités israéliennes d'une intensification et d'une prolongation des combats à Gaza", dans un communiqué publié mardi 26 décembre. La France "réitère avec force son appel à une trêve immédiate conduisant à un cessez-le-feu" et réclame une nouvelle fois "des mesures concrètes" de la part d'Israël "pour protéger la vie de la population civile à Gaza".

L'ONU désigne sa coordinatrice de l'aide humanitaire à Gaza. Sigrid Kaag, ministre des Finances néerlandaise et vice-Première ministre dans le gouvernement sortant de Mark Rutte, a été nommée par l'ONU pour être coordinatrice de l'aide humanitaire et de la reconstruction à Gaza. Elle doit prendre ses fonctions le 8 janvier et "facilitera, coordonnera, contrôlera et vérifiera les envois d'aide humanitaire à Gaza", selon le porte-parole du secrétaire général Antonio Guterres.

Les communications à nouveau totalement coupées à Gaza. La compagnie palestinienne des télécommunications, Paltel, a annoncé mardi une nouvelle coupure générale dans la bande de Gaza, la quatrième depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas le 7 octobre. Paltel explique ce black-out par "la poursuite de l'agression", alors que l'armée israélienne continue son offensive engagée il y a plus de deux mois sur l'enclave palestinienne. 

Plus de 240 Palestiniens tués en 24 heures selon le Hamas. Les frappes israéliennes ont tué 20 915 personnes dans la bande de Gaza et blessé 54 918 autres, selon le ministère de la Santé du Hamas – un bilan que franceinfo ne peut confirmer, faute de vérification indépendante sur place. 

Le Live

L'actu en continu
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Alors que les frappes israéliennes sur Gaza s'intensifient encore, aggravant les inquiétudes de la communauté internationale, nous résumons dans cet article ce qu'il faut retenir de cette nouvelle journée de conflit.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Le Hezbollah a pour sa part revendiqué plusieurs tirs sur des positions militaires dans le nord d'Israël. Le mouvement chiite libanais, qui dit agir en soutien au Hamas, a également assuré que deux de ses membres étaient morts aujourd'hui.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE L'armée israélienne affirme que neuf de ses soldats ainsi qu'un civil ont été blessés par des tirs de missile du Hezbollah libanais, dont un a touché une église dans un village du nord d'Israël.
  • Avatar
    Avatar
    Ministère des Affaires étrangères français
    Il y a 0 sec
    "Israël doit prendre des mesures concrètes pour protéger la vie de la population civile à Gaza."
    #ISRAEL_PALESTINE Le Quai d'Orsay insiste sur le fait que "le cadre du droit international humanitaire impose en tout temps et en tous lieux des principes clairs de distinction, de nécessité, de proportionnalité et de précaution pour épargner les civils".
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE La France se dit "gravement préoccupée par l’annonce des autorités israéliennes d’une intensification et d’une prolongation des combats à Gaza." Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères "réitère avec force son appel à une trêve immédiate conduisant à un cessez-le-feu".
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Une explosion a eu lieu "ce soir" près de l'ambassade d'Israël à New Delhi, en Inde, annonce le chef adjoint de la mission diplomatique israélienne à New Delhi. "Tous nos employés sont sains et saufs, tous nos diplomates sont sains et saufs. Nos équipes de sécurité travaillent en étroite coopération avec les forces de sécurité locales de New Delhi, et elles mèneront une enquête ultérieurement", a-t-il ajouté.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE L'ONU annonce la nomination d'une ministre néerlandaise sortante, Sigrid Kaag, au poste de coordinatrice de la réponse humanitaire et de la reconstruction à Gaza. Elle "facilitera, coordonnera, contrôlera et vérifiera les envois d'aide humanitaire à Gaza" et aura aussi pour mission de mettre "en place un mécanisme des Nations unies pour accélérer les envois d'aide humanitaire à Gaza par l'intermédiaire d'Etats non parties au conflit", a déclaré le porte-parole du secrétaire général des Nations unies.
    editor-image
    (PHIL NIJHUIS / ANP / AFP)
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Le Premier ministre israélien a promis hier d'"intensifier les combats" dans la bande de Gaza. Malgré les appels au cessez-le-feu, Benyamin Nétanyahou continue de marteler que les hostilités ne cesseront pas avant que le Hamas ne soit détruit. Nous faisons le point dans cet article sur l'opération militaire dans l'enclave palestinienne.
    Des militaires israéliens près de Nahal Oz (Israël), près de la frontière avec la bande de Gaza, le 26 décembre 2023. (MOSTAFA ALKHAROUF / ANADOLU / AFP)
    (MOSTAFA ALKHAROUF / ANADOLU / AFP)
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Le Hamas affirme que plus de 240 Palestiniens ont été tués ces dernières 24 heures dans les frappes israéliennes sur la bande de Gaza. Le chef d'état-major israélien a pour sa part prévenu que la guerre durerait encore de "nombreux mois".
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ISRAEL_PALESTINE Ces derniers mois, l'animosité est remontée d'un cran avec le conflit entre Israël et le Hamas, que Washington et Téhéran s'accusent mutuellement d'aggraver. Cela a poussé l'Iran à augmenter le rythme de production de l'uranium enrichi à 60%, un seuil proche des 90% nécessaires pour fabriquer une bombe atomique.