Coronavirus : l'Autorité palestinienne impose un couvre-feu après une hausse du nombre de cas

Cette mesure sera en vigueur tous les jours de 20 heures à 6 heures.

Un policier palestinien contrôle un véhicule, le 3 juillet 2020, en pleine crise sanitaire du coronavirus.
Un policier palestinien contrôle un véhicule, le 3 juillet 2020, en pleine crise sanitaire du coronavirus. (ISSAM RIMAWI / ANADOLU AGENCY)

L'Autorité palestinienne a prolongé, dimanche 12 juillet, le bouclage de la Cisjordanie occupée après une hausse du nombre de cas de coronavirus. Concrètement, les déplacements entre les gouvernorats resteront interdits pour encore deux semaines, a indiqué le porte-parole du gouvernement palestinien, Ibrahim Melhem, lors d'une conférence de presse. 

Ce n'est pas tout : un couvre-feu sera par ailleurs en vigueur tous les jours de 20 heures à 6 heures, sauf du jeudi soir au dimanche matin, qui correspond au week-end en Cisjordanie, où il prendra effet toute la journée. En revanche, pour les principales villes de Cisjordanie (Ramallah, Hébron, Naplouse et Bethléem), il sera total de dimanche soir à jeudi soir.

Seules les pharmacies et les boulangeries sont autorisées à rester ouvertes pendant deux semaines. En revanche, il est donc "strictement interdit d'organiser des mariages, des funérailles et des fêtes", a encore dit Ibrahim Melhem, ajoutant qu'il était également "strictement interdit" pour les Palestiniens d'aller travailler dans les colonies israéliennes en Cisjordanie.

Les décisions de l'Autorité palestinienne ne s'appliquent que sur les secteurs sous contrôle palestinien en Cisjordanie, un territoire occupé depuis 1967 par Israël qui en contrôle tous les points d'entrée. 

Le ministère de la Santé a officiellement recensé plus de 6 150 personnes contaminées par le coronavirus, dont 33 sont décédées, selon un bilan communiqué dimanche. Côté israélien, les autorités ont officiellement recensé plus de 38.600 cas de coronavirus, dont plus de 360 sont décédés.