Guerre entre Israël et le Hamas : après avoir comparé Nétanyahou à Hitler, le triple médaillé olympique Mahiedine Mekhissi s'excuse et parle de "maladresse"

Dans un premier post sur X, le spécialiste du 3 000 mètres steeple avait écrit : "Adolf Hitler, c'est un enfant de cœur à côté de Nétanyahou".
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Mahiedine Mekhissi lors de la finale du 3000 m steeple en août 2017 à Londres. (ADRIAN DENNIS / AFP)

Le message a finalement été supprimé. Mahiedine Mekhissi, triple médaillé olympique de 3 000 mètres steeple, a provoqué la polémique, écrivant mardi 31 octobre sur X (ex-Twitter) : "Adolf Hitler, c'est un enfant de cœur à côté de Nétanyahou, l’Occident de vrais collabos". Son message s'accompagne de plusieurs hashtags : #NetanyahuCriminal #NaziIsrael #racistes #SIONISTES ou #IsraeliNewNazism.

Un tweet qui passe mal alors que la guerre entre Israël et le Hamas alimente les craintes d'une recrudescence des actes antisémites en France. De nombreux internautes se sont insurgés en commentaires et annoncent signaler son message sur la plateforme Pharos. Le maire de Reims, où vit l'ancien athlète, a vivement réagi sur X mardi : "Et dire que cet individu a porté le maillot de l’équipe de France ! J’ai honte pour notre ville… quel naufrage !", dénonce Arnaud Robinet

La ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, a indiqué être "Profondément choquée par de tels propos, en ces circonstances tragiques", également sur X. S'adressant directement à Mahiedine Mekhissi, elle écrit : "Ces comparaisons funestes flirtent avec tout ce qu’il y a de plus nauséabond et vous éloignent tellement des valeurs universelles de paix que le sport défendra toujours comme des valeurs de l'olympisme que vous avez su incarner pour tant de nos compatriotes."

"J'ai réagi avec émotion"

Mercredi 1er novembre, le post initial a été supprimé, remplacé par une suite de messages où l'athlète présente des excuses, parle de "maladresse" et refuse qu'on le présente comme un antisémite : "Israël a lancé une guerre visant à anéantir le Hamas, mais aujourd’hui, ce sont des civils qui sont anéantis, et c’est cela qui me fait sortir de mes gonds. Ma comparaison a été maladroite et mauvaise et je m’en excuse pour cela, j’ai réagi avec émotion", écrit-il en premier lieu.

Avant de préciser : "Je ne souhaite pas banaliser ce que Hitler a pu commettre, loin de là, car c’était un monstre. J’ai été maladroit et la comparaison était que Hitler a commis un génocide tout comme Nétanyahou est en train de le faire, alors que les puissances mondiales peuvent stopper l’horreur". Dans un dernier message, il conclut : "Je condamne tout terrorisme, que ce soit du côté des Israéliens et palestiniens. Je ne suis pas antisémite, je condamne ce que fait l’Hamas, je souhaite simplement la paix et l’amour des peuples."

L'ancien international français, qui a gagné trois médailles olympiques en 2008, 2012 et 2016 et est aujourd'hui retraité, multiplie ces dernières semaines les partages et les messages sur les réseaux sociaux, en dénonçant la riposte d'Israël et en soutenant la Palestine. "Force à la résistance palestinienne", a-t-il par exemple posté le 28 octobre dernier. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.