Cet article date de plus de six ans.

Egypte : au moins un mort dans l'explosion du consulat italien au Caire

Selon les autorités, l'explosion a été causée par une voiture piégée. L'attentat n'a pas été revendiqué pour l'instant.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le consulat italien partiellement détruit par l'explosion d'une bombe le 11 juillet 2015 au Caire (Egypte).  (MOHAMMED EL-RAAI /AP / SIPA )

La façade est partiellement détruite. Le consulat italien au Caire (Egypte) a été la cible d'une violente explosion, qui a fait au moins un mort et neuf blessés, samedi 11 juillet. Le consulat était fermé au moment de l'explosion, aux environs de 6h30 locales. Le porte-parole du ministère de la Santé n'était pas en mesure de préciser si la personne tuée était un civil ou un policier.

Les images postées sur Twitter par une correspondante du Telegraphe au Caire donnent l'ampleur de la déflagration.  

Une bombe actionnée sous une voiture

Selon un haut responsable de la sécurité, "une bombe a été déposée par des inconnus sous une voiture garée près du consulat et déclenchée à distance"L'attentat n'a pas été revendiqué pour l'instant. 

Depuis que l'armée a destitué le président islamiste Mohamed Morsi en 2013, les attaques jihadistes se sont multipliées en Egypte, visant principalement les forces de l'ordre. Elles sont revendiquées par des groupes qui disent agir en représailles à la sanglante répression qui s'est abattue sur les pro-Morsi.

Des journalistes étrangers maintenus à l'écart

Sur Twitter plusieurs journalistes étrangers affirment avoir été contrôlés par la police après avoir pris des photos des lieux sur place et maintenus à l'écart des lieux. En cause, la rapidité avec laquelle ils sont arrivés sur place. 

"L'Italie ne se laissera pas intimider"

Une première vidéo tournée après l'explosion a été postée sur Facebook et sur YouTube par un site d'informations égyptien. 

 

L'Italie ne se laissera pas "pas intimider", a réagi sur son compte Twitter le ministre italien des Affaires étrangères, Paolo Gentiloni, précisant qu'il n'y avait pas de victime italienne. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Proche-orient

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.