Assassinat de Jamal Khashoggi : Reporters sans frontières annonce une plainte contre le prince héritier saoudien

Déposée en Allemagne pour crimes contre l'humanité, la plainte, inédite, "porte sur la persécution généralisée et systématique des journalistes en Arabie saoudite", indique RSF. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane, participe, depuis Riyad, en Arabie saoudite, à une conférence à distance d'un sommet du G20, le 22 novembre 2020. (BANDAR AL-JALOUD / SAUDI ROYAL PALACE / AFP)

Reporters sans frontières a annoncé, mardi 2 mars, le dépôt d'une plainte en Allemagne pour crimes contre l'humanité, visant notamment le prince héritier d'Arabie saoudite Mohammed ben Salmane. L'ONG dénonce sa "responsabilité" dans l'assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi et l'emprisonnement d'une trentaine de ses confrères.

Déposée lundi "auprès du procureur général de la Cour fédérale de justice de Karlsruhe" en raison de sa compétence "sur les principaux crimes internationaux", la plainte "porte sur la persécution généralisée et systématique des journalistes en Arabie saoudite" et cible, outre le prince héritier, quatre autres hauts responsables saoudiens, a précisé RSF dans un communiqué.

Aux côtés du dirigeant de facto du royaume, "soupçonné d'avoir directement commandité l'assassinat" de Jamal Khashoggi, RSF attaque ainsi son ex-"proche conseiller" Saoud al-Qahtani, l'"ancien directeur adjoint du renseignement" Ahmed al-Assiri, mais aussi Mohammed Al-Otaibi, ancien consul général à Istanbul, et Maher Mutreb, "officier du renseignement" à la tête de "l'équipe qui a torturé et tué" le chroniqueur du Washington Post.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.