Cet article date de plus de neuf ans.

Crise politique au Liban : Bernard Kouchner à Beyrouth

Le ministre français des Affaires étrangères est arrivé hier à Beyrouth, où il effectue un nouveau déplacement de 24 heures. Objectif : favoriser une entente entre les différentes parties politiques libanaises, en vue de l'élection présidentielle.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Radio France © France Info)

Ce nouveau voyage intervient alors que le scrutin a encore été reporté, à 12 jours de la fin du mandat du président Emile Lahoud. Bernard Kouchner, qui participait hier au premier conseil franco-allemand à Berlin, doit rencontrer aujourd’hui le patriarche chrétien maronite Nasrallah Sfeir et les principaux responsables politiques libanais, selon la porte-parole du Quai d'Orsay, Pascale Andreani, qui n'a pas précisé les identités des autres
interlocuteurs.

Bernard Kouchner s'est déjà rendu à plusieurs reprises au Liban depuis son entrée au gouvernement. Il s'y trouvait notamment le 20 octobre
dernier en compagnie de ses homologues italien Massimo D'Alema et
espagnol Miguel Angel Moratinos, afin d'inciter toutes les factions
libanaises au dialogue pour désigner un successeur au président
Emile Lahoud, dont le mandat s'achève le 24 de ce mois.

Une première tentative d'élection du nouveau président a échoué fin septembre en raison du boycott de l'opposition pro-syrienne, emmenée par le Hezbollah.

Le vote du Parlement, initialement prévu ce lundi, a donc été une nouvelle fois reporté, au 21 novembre, dans l'espoir que les groupes politiques s'entendent sur un candidat de compromis.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Proche-orient

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.