Prix Nobel de physique : deux Suisses récompensés pour la découverte de la première exoplanète et un Canado-Américain pour ses travaux en cosmologie

Ils succèdent à trois chercheurs distingués l'année dernière pour leurs travaux sur les lasers.

Les portraits de James Peebles, Michel Mayor et Didier Queloz, lauréats du prix Nobel de physique, mardi 8 octobre à l\'Académie des sciences de Stockholm (Suède).
Les portraits de James Peebles, Michel Mayor et Didier Queloz, lauréats du prix Nobel de physique, mardi 8 octobre à l'Académie des sciences de Stockholm (Suède). (JONATHAN NACKSTRAND / AFP)

Pour l'Académie royale suédoise des sciences, "les lauréats de cette année ont transformé nos idées sur le cosmos"Le Canado-Américain James Peebles et les Suisses Michel Mayor et Didier Queloz ont reçu, mardi 8 octobre, le prix Nobel de physique pour leurs travaux en astronomie. Le premier a été récompensé "pour des découvertes théoriques en cosmologie physique" et les second et troisième "pour la découverte d'une exoplanète en orbite autour d'une étoile de type solaire".

Michel Mayor et Didier Queloz sont récompensés pour avoir découvert en 1995 la première exoplanète en orbite autour d'une étoile comparable à notre Soleil,  baptisée 51 Pegasi b. Les deux hommes avaient utilisé le spectographe Elodie, un instrument capable de mesurer le spectre lumineux d'une étoile et sa vitesse radiale – sa vitesse telle qu'elle est perçue depuis la Terre – avec une précision de 10 m par seconde, quand les précédentes machines butaient à 100 m/s. 

Après des mois de doute et de calculs, la découverte de 51 Pegasi b avait été célébrée "avec une bouteille de clairette de Die et une tarte aux framboises", avait lui-même raconté Michel Mayor à franceinfo en avril 2018.

>> "Michel, j'ai trouvé une planète" : quand deux astronomes suisses découvraient la première exoplanète

"Cette découverte est la plus excitante de toute notre carrière, et qu'elle soit récompensée par un prix Nobel, c'est tout simplement extraordinaire", ont réagi les deux chercheurs suisses dans un communiqué publié par l'université de Genève.

Quant à James Peebles, il est primé pour avoir développé pendant vingt ans un cadre théorique sur le cosmos et ses milliards de galaxies qui a fourni "les fondations de notre compréhension moderne de l'histoire de l'univers", selon les mots de Göran Hansson, secrétaire général de l'Académie royale des sciences de Suède.

L'année dernière, trois scientifiques dont le Français Gérard Mourou avaient été récompensés pour leurs travaux sur les lasers. Lundi, le Nobel de médecine a été attribué à deux Américains et un Britannique pour leurs découvertes sur l'oxygénation des cellules. Suivront le prix Nobel de chimie mercredi, de littérature jeudi, de la paix vendredi et de l'économie lundi.