Présidentielle en RDC : les résultats reportés de 48h, Kinshasa sous tension

L'annonce des résultats provisoires complets de la présidentielle du 28 novembre en République démocratique du Congo a finalement été repoussée de 48h. Résultats que l'opposition conteste d'avance. Dans l'attente, la tension monte à Kinshasa et certains font déjà les valises...

(Finbarr O'Reilly Reuters)

Ce report de 48 heures maximum a été annoncé dans la soirée par la commission électorale à la télévision d'Etat, tandis que la capitale Kinshasa était quadrillée par la police. La commission affirme n'avoir pas terminé de compiler les résultats de tous les bureaux de vote locaux. Et ne délivre que des résultats très partiels donnant le président sortant Joseph Kabila devant son principal opposant Etienne Tshisekedi.

Des résultats immédiatement rejetés par l'UDPS, le parti de Tshisekedi, qui prévient, sans autre précision, qu'"en cas de besoin ", il lancerait un "mot d'ordre ". Inquiétant, après les violences meurtrières qui ont émaillé la campagne et le jour du scrutin. 18 civils ont été tués entre les 26 et 28 novembre, selon Human Right Watch. Au point que le procureur de la Cour pénal internationale a rappelé hier qu'il suivait "de près la situation ".

"Il y a une mauvaise tension à Kinshasa. Vaut mieux partir" Josette, 26 ans

En attendant, le temps dans la capitale, acquise à l'opposition, semble suspendu. Les rues hier soir étaient désertes, quadrillées par quelques convois de policiers. Environ 20.000 militaires seraient aussi mobilisés. Et certains habitants commencent à quitter la ville, par crainte d'un nouveau conflit.