Cet article date de plus de sept ans.

Présidentielle afghane : Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï

La commission électorale indépendante a proclamé, ce dimanche, l'ancien ministre des Finances Ashraf Ghani président élu d'Afghanistan, sans donner les résultats du décompte final des voix.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Ashraf Ghani est officiellement président de l'Afghanistan. © Maxppp)

L'Afghanistan a enfin un président. Après deux mois de litiges et d'accusations de fraude entre les deux principaux candidats Ashraf Ghani et Abdullah Abdullah, la commission électorale indépendante a proclamé la victoire du premier. Cette annonce fait suite à la signature, quelques heures plus tôt, d'un accord de partage du pouvoir entre les deux hommes.

Le président de la Commission électorale indépendante, Ahmad Yousuf Nuristani, a reconnu que le processus électoral avait été entaché de sérieuses fraudes et déclaré que l'audit de vérification mené par les Nations unies n'avait pas pu toutes les mettre au jour.

"Un esprit libre"

Néanmoins, a-t-il dit, la commission avait le devoir de désigner un vainqueur. "La commission électorale indépendante d'Afghanistan déclare le docteur Ashraf Ghani Ahmad président d'Afghanistan ", a-t-il dit, sans donner de pourcentages et sans prendre de questions des journalistes.

A LIRE AUSSI ►►► Présidentielle afghane : au moins 106 morts lors du second tour

Ashraf Ghani est un universitaire et ancien ministre des Finances internationalement respecté au caractère bien trempé et qui se décrit lui-même comme un "esprit libre ". Ni ancien chef de guerre ni homme politique de métier, M.  Ghani, 65 ans, succède à Hamid Karzaï, le seul homme à avoir dirigé le pays depuis la chute des talibans à la fin 2001. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.