Cet article date de plus de huit ans.

Philippines : au moins 31 morts après le naufrage d'un ferry

L'embarcation a sombré vendredi soir au large des Philippines après une collision avec un cargo. Si les secouristes ont sauvé 690 personnes, au moins 31 personnes ont perdu la vie et quasiment 200 autres étaient toujours portées disparues samedi matin. 
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Vic Kintanar Reuters)

Déjà 31 noyés et 629 personnes secourues : le bilan est lourd pour le naufrage du ferry MV St  Thomas Aquinas , ce vendredi, au large des Philippines. Samedi après-midi, les autorités philippines ont décidé de suspendre les recherches pour les 171 portés disparus.

Parti du port de Cebu et à destination de Manille, l'embarcation a heurté un cargo à 21 heures (heure locale), à environ deux kilomètres des côtes. Selon des témoins présents dans l'embarcation, le naufrage a été rapide, le bateau sombrant en environ trentes minutes.

Le nombre de disparus, méconnu durant les premières heures suivant le drame, est désormais estimé à 171. Samedi matin, de petits avions et hélicoptères ont été evoyés au dessus de la zone afin de retrouver d'autres survivants. Génées par le mauvais temps, les autorités se sont vues contraintes d'interrompre les recherches, samedi en début d'aprés midi.

Le ferry MV St Th omas Aquinas, qui était en service depuis 40 ans, approchait du port lorsqu'il a pércuté le cargo. Le Sulpicio Express 7  , qui comptait 36 membres d'équipage, n'a quant à lui pas sombré.

Les secouristes soutenus par les pêcheurs

Vendredi, les opérations de sauvetage ont été rapidement enclenchées. "Le Thomas Aquinas a sombré et nous avons envoyé un patrouilleur de la marine pour qu'il se joigne aux navires des garde-côtes dans l'opération de recherche et de sauvetage ", a déclaré à l'AFP à Manille un porte-parole de la marine philippine, le lieutenant Gregory Fabic. 

Les médias locaux ont expliqué que les secouristes ont reçu l'aide de dizaine de bateaux de pêche qui se sont précipités sur les lieux du drame après la collision et ont probablement évité un bilan beaucoup plus lourd. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.