Tourisme : ces villes face au dépeuplement

Le dépeuplement des villes au profit des touristes est un phénomène mondial.

France 2

Quelles sont les villes les plus exposées au dépeuplement ? Du fait de la pression touristique, Lisbonne (Portugal) a perdu 300 000 de ses habitants en quarante ans. Même constat pour Paris qui en perd 53 000 en cinq ans et New York (États-Unis) qui a vu disparaître 38 000 de ses habitants en dix ans. Face au développement du tourisme, les villes sont submergées, à l'instar de Venise, en Italie.

Des mesures radicales

À Barcelone (Espagne), la municipalité a interdit la construction de nouveaux hôtels en centre-ville. En Grèce, à Santorin, les débarquements de touristes par bateau sont limités et à Florence (Italie), on arrose carrément les marches des monuments à l'heure du déjeuner pour éviter que les touristes ne prennent leurs aises. "Certaines villes adoptent des méthodes plus douces. À Amsterdam (Pays-Bas), pour éviter une trop grande concentration de touristes dans le centre historique, des événements sont organisés en dehors de la ville", conclut la journaliste Nabila Tabouri sur le plateau du 13 Heures.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vue aérienne sur Paris et la tour Eiffel, le 7 juillet 2019. 
Vue aérienne sur Paris et la tour Eiffel, le 7 juillet 2019.  (ERIC FEFERBERG / AFP)