Palestine : la boxe en plein essor chez les jeunes filles

De 7 à 17 ans, les jeunes Palestiniennes de Gaza tentent de décrocher un ticket pour représenter leur pays dans les compétitions internationales. Un moyen aussi de sortir d’un quotidien difficile, entre crise sanitaire, chômage et conservatisme.

C’est une première dans l’histoire de la Palestine : un tournoi de boxe 100% féminin a vu le jour à Gaza. Âgées de 7 à 17 ans, les jeunes sportives tentent de remporter leurs combats pour espérer atteindre le but qu’elles se sont fixées : représenter leur pays lors des futures compétitions internationales de boxe.

S’émanciper dans une société conservatrice

Le fait de se lancer sérieusement dans un sport comme la boxe n’est pas forcément bien perçu dans la société palestinienne qui s’avère très conservatrice. Pourtant, les jeunes filles ressentent le besoin de se dépenser et de s’évader d’un quotidien difficile, entre un chômage qui frappe 65% des jeunes à Gaza et la crise sanitaire avec une épidémie de coronavirus qui frappe de plus en plus de personnes en Palestine. "La boxe m’a appris à libérer la mauvaise énergie et à me défendre si je suis attaquée", confie Hala Ayoub, une jeune boxeuse. 

De 7 à 17 ans, les jeunes Palestiniennes de Gaza tentent de décrocher un ticket pour représenter leur pays dans les compétitions internationales. Un moyen aussi de sortir d’un quotidien difficile, entre crise sanitaire, chômage et conservatisme.
De 7 à 17 ans, les jeunes Palestiniennes de Gaza tentent de décrocher un ticket pour représenter leur pays dans les compétitions internationales. Un moyen aussi de sortir d’un quotidien difficile, entre crise sanitaire, chômage et conservatisme. (France Info)