Une opération secrète de l’armée israélienne qui tourne mal rallume les tensions à Gaza

Une opération menée par l’armée israélienne à Gaza (Palestine) dans la soirée du dimanche 11 novembre a mal tourné. Résultats : plusieurs morts et une riposte du Hamas.

Voir la vidéo
France 2

Les hostilités reprennent. Des dizaines de tirs en provenance de Gaza (Palestine) ont fendu le ciel de la frontière avec Israël dans l’après-midi du 12 novembre. Les rockettes sont pour la plupart interceptées par le bouclier antimissile de l’État hébreu. Certaines d’entre elles ont néanmoins touché un bus et des habitations, causant une dizaine de blessés. Ces actes sont la riposte du Hamas, 24 heures après l’échec retentissant d’une opération secrète israélienne à Gaza.

Un soldat israélien et sept miliciens du Hamas tués

Il est 22 heures dans la soirée du dimanche 11 novembre, lorsque des tirs reprennent dans l’enclave palestinienne. Une unité de l’armée israélienne vient d’entrer à Gaza dans un véhicule banalisé pour une mission secrète. La voiture est jugée suspecte par les miliciens du Hamas, qui érigent un barrage afin de l’intercepter. Selon des témoins, deux soldats israéliens font alors feu. Deux hélicoptères israéliens de combat sont envoyés sur zone. Objectifs : exfiltrer les soldats de l’État hébreu et détruire le matériel de surveillance que les militaires transportaient avec eux. Dans les combats : un soldat israélien et sept miliciens palestiniens ont été tués, dont un commandant du Hamas.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'armée israélienne a bombardé le bâtiment abritant Al-Aqsa TV, la télévision du Hamas, le 12 novembre 2018 dans la bande de Gaza.
L'armée israélienne a bombardé le bâtiment abritant Al-Aqsa TV, la télévision du Hamas, le 12 novembre 2018 dans la bande de Gaza. (MAHMUD HAMS / AFP)