DIRECT. Gaza : le bâtiment de la télévision du Hamas détruit par l'aviation israélienne

La journée qui s'est soldée par la mort de trois Palestiniens à Gaza et plusieurs blessés en Israël, victimes de tirs de roquettes

L\'armée israélienne a bombardé le bâtiment abritant Al-Aqsa TV, la télévision du Hamas, le 12 novembre 2018 dans la bande de Gaza.
L'armée israélienne a bombardé le bâtiment abritant Al-Aqsa TV, la télévision du Hamas, le 12 novembre 2018 dans la bande de Gaza. (MAHMUD HAMS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La tension monte d'un cran entre Israël et le Hamas. L'aviation israélienne a détruit, lundi 12 novembre, les locaux de la télévision du Hamas dans la bande de Gaza, après une journée qui s'est soldée par la mort de trois Palestiniens et plusieurs blessés en Israël, victimes de tirs de roquettes.

 Environ 300 roquettes lancées sur Israël, selon l'armée. En l'espace de quelques heures, des dizaines voire des centaines de roquettes ont été lancées sur Israël, déclenchant les systèmes d'alerte et précipitant les Israéliens vers les abris dans de nombreuses localités riveraines de la bande de Gaza. L'armée israélienne a indiqué avoir dénombré environ 200 tirs en provenance de Gaza, dont une plusieurs dizaines ont été interceptés par le système de défense anti-missiles.

Plusieurs blessés côté israélien. Neuf Israéliens ont été légèrement blessés, les secours, notamment à Sderot, ville voisine de la frontière. La plupart des roquettes sont retombées dans des zones inhabitées, a indiqué l'armée israélienne, mais deux maisons à Ashkélon et Netivot, non loin de Gaza, ont été directement touchées. Un soldat israélien a été gravement blessé par un tir de missile antichar contre un car stationné près du kibboutz de Kfar Aza, non loin de la bande de Gaza au nord, a indiqué l'armée. Les secours l'ont décrit comme un jeune de 19 ans se trouvant dans un état critique.

Trois Palestiniens tués par les frappes israéliennes. En représailles, "les avions de combat, les hélicoptères d'attaque et les chars de l'armée israélienne ont pris pour cible plus de 70 positions militaires du Hamas et du Jihad islamique [deuxième force islamiste palestinienne] à travers la bande de Gaza", selon l'armée israélienne. Trois Palestiniens ont été tués par les frappes, deux dans le nord et un dans le sud de la bande de Gaza, a rapporté le ministère gazaoui de la Santé, qui a fait état de neuf blessés.

Le siège de la télévision du Hamas détruit. L'aviation israélienne a détruit lundi soir le bâtiment d'Al-Aqsa TV, la chaîne du Hamas, au pouvoir dans l'enclave. Aucune victime n'a été rapportée dans un premier temps. Les frappes israéliennes ont été précédées par l'envoi de dispositifs non explosifs ou de faible puissance communément employés par l'armée israélienne pour signifier aux occupants d'un bâtiment civil d'évacuer les lieux avant une attaque.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #GAZA

22h11 : L'armée israélienne indique ce soir avoir dénombré environ 300 tirs de roquettes en provenance de Gaza. Neuf Israéliens ont été légèrement blessés, selon les secours.

22h08 : Sur Twitter, l'envoyé spécial de l'ONU au Moyen-Orient estime que "l'escalade des dernières 24 heures est extrêmement dangereuse et inconsidérée".

21h28 : Al-Aqsa, la chaîne du Hamas, continue de diffuser malgré la destruction de son siège. Disparu temporairement des écrans après l'attaque, elle a repris sa diffusion depuis un lieu non précisé. Pour justifier cette frappe, l'armée israélienne a indiqué que la chaîne est "la propriété et l'instrument du Hamas".

21h21 : Effectivement , le climat était plutôt à la détente ces derniers jours. La semaine passée, Israël avait autorisé le Qatar à acheminer des fonds dans la bande de Gaza pour rémunérer les fonctionnaires du Hamas. L'Egypte et l'ONU travaillaient également à un cessez-le-feu durable entre les deux belligérants. Mais l'incident meurtrier d'hier, avec la découverte d'un commando israélien en pleine bande de Gaza, a balayé ces timides avancées.

21h21 : Bonsoir. Par rapport au attaque sur la bande de Gaza : ne parlait-on pas d'un cessez-le-feu en discussion récemment ? Qu'en est-il ?

20h55 : Une roquette frappe un immeuble de la ville israélienne d'Ashkelon, rapportent sur Twitter des journalistes israéliens et américains.

20h52 : Sur cette photo, on peut voir une gerbe de flammes au-dessus du bâtiment de la télévision du Hamas, touché par une frappe israélienne.





(MAHMUD HAMS / AFP)

20h50 : Le bâtiment de la télévision du Hamas a été détruit par l'aviation israélienne.

20h36 : Israël s'apprête-t-elle à intervenir une nouvelle fois au sol dans la bande de Gaza ? Après les bombardements de la journée, un photographe de l'AFP a pu observer ce soir un convoi de chars sur une autoroute près de la frontière avec l'enclave palestinienne.



(Menahem KAHANA / AFP)

19h53 : Roquettes (en haut) contre frappes aériennes (en bas). La tension est brutalement montée d'un cran aujourd'hui dans la bande de Gaza, après une opération hier des forces spéciales israéliennes. Trois Palestiniens ont été tués et quatre Israéliens blessés, dont un grièvement.





(SAID KATIB / AFP)

17h16 : Le ministère de la Santé gazaoui affirme que deux civils palestiniens ont été tués et trois autres blessés, dans les frappes aériennes menées par Israël dans la bande de Gaza.

17h15 : L'armée israélienne affirme que "plus de 80 roquettes" ont été tirées en direction de l'Etat hébreu depuis la bande de Gaza.

16h59 : Des frappes aériennes de l'armée israélienne ont notamment visé la ville de Rafah, dans la bande de Gaza, où l'on voit un panache de fumée s'élever dans le ciel.



(SAID KHATIB / AFP)

16h58 : Voici quelques images montrant les roquettes tirées depuis la bande de Gaza et, pour certaines, détruites dans les airs par le bouclier anti-missiles israélien, ainsi que deux sites où elles sont tombées en Israël, une sur un bus et l'autre sur le site d'un chantier.









(JACK GUEZ / AFP)

16h53 : Le Hamas revendique avoir tiré des "dizaines de roquettes" vers Israël. Dans son communiqué, il explique qu'il riposte à la mort de sept de ses combattants dans une opération des forces spéciales israéliennes à Gaza, hier.

16h32 : Une vidéo mise en ligne par Tsahal montre une dizaine de roquettes exploser dans le ciel au-dessus d'une ville "du sud d'Israël".

16h30 : "Les avions de combat israéliens ont commencé à frapper des cibles terroristes à travers la bande de Gaza", a annoncé l'armée israélienne. Un porte-parole de l'armée israélienne, le lieutenant-colonel Jonathan Conricus, a parlé de tir "massif" de roquettes, et affirmé que certaines avaient été interceptées par le "dôme de fer", le système anti-missile israélien.

16h25 : Ces tirs de roquettes interviennent au lendemain d'une opération des forces spéciales israéliennes à Gaza, qui s'est conclue par la mort d'un officier israélien et de sept Palestiniens. Le Premier ministre Benjamin Nétanyahou est revenu prématurément de Paris, signe de l'importance de l'événement.

16h20 : Les journalistes de l'AFP sur place ont observé au moins sept roquettes, et entendu des détonations apparemment provoquées par des frappes israéliennes. De son côté, Tsahal affirme qu'un bus israélien a été touché par une des ces roquettes.

16h17 : Plusieurs roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza vers Israël, l'aviation israélienne frappe des positions à Gaza.