Gaza : dix membres d'une famille tués après une frappe israélienne, annoncent les secours palestiniens

Les deux pères des enfants tués, Aala Abou Hattab et Mohammad Al Hadidi, alors à l'extérieur de la bâtisse, ont survécu, comme un bébé de cinq mois qui a été hospitalisé.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un homme dans les décombres à Gaza, le 15 mai 2021. (ALI JADALLAH / ANADOLU AGENCY / AFP)

Le bilan s'alourdit encore dans le conflit israélo-palestinien. Dix membres d'une famille palestinienne, parmi lesquels huit enfants, ont été tués samedi 15 mai dans la matinée lors d'une frappe aérienne israélienne dans la ville de Gaza, ont annoncé les secours palestiniens. Le chef du Hamas, Ismaïl Haniyeh, a dénoncé dans un communiqué "un massacre odieux dans le camp d'Al-Shati", où vivait cette famille.

>> Israël-Palestine : suivez les dernières actualités dans notre direct

Les deux pères des enfants tués, Aala Abou Hattab et Mohammad Al Hadidi, alors à l'extérieur de la bâtisse, ont survécu, comme un bébé de cinq mois qui a été hospitalisé. "Ils [les enfants] étaient en sécurité dans leur maison, ils ne portaient pas d'armes, ils n'ont pas tiré de roquettes", a témoigné Mohammad Al Hadidi. Les enfants ont été tués "alors qu'ils portaient leurs habits de l'Aïd al-Fitr", a-t-il ajouté en référence à la coutume de porter de beaux vêtements durant cette fête musulmane.

Au moins cinq frappes dans la nuit

L'armée israélienne a de son côté annoncé dans la nuit au moins cinq frappes sur l'ensemble de la bande de Gaza. Un Israélien de 50 ans a également été tué samedi midi à Ramat Gan, dans la banlieue de Tel-Aviv, après des tirs de roquette depuis la bande de Gaza, selon les services de secours israéliens et la police.

Selon le dernier bilan des autorités palestiniennes, vendredi soir, les bombardements israéliens sur la bande de Gaza ont fait depuis lundi 139 morts, parmi lesquels 39 enfants, ainsi que 1 000 blessés.

En Israël, où le bouclier antimissile "Dôme de fer" a intercepté plus de la moitié des quelque 2 300 roquettes tirées cette semaine, le bilan est de dix morts, parmi lesquels un enfant, et plus de 560 blessés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gaza

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.