Après l'éruption aux îles Tonga, la Polynésie française va envoyer des vivres à l'archipel

Ces missions d'aide sont compliquées par le refus d'entrer en contact avec les équipages, afin de préserver le royaume insulaire du Covid-19.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des denrées de l'action humanitaire française, le 24 janvier 2022 en Nouvelle-Calédonie. (DELPHINE MAYEUR / HANS LUCAS / AFP)

La Polynésie française va envoyer, vendredi 28 janvier, depuis Tahiti, des vivres, de l'eau et des vêtements vers les îles Tonga, meurtries par une éruption volcanique. Ces missions d'assistance sont compliquées par le refus de Tonga d'entrer en contact avec les équipages, afin de préserver cet archipel du Covid-19 qui n'a pas encore atteint ces îles reculées du Pacifique.

Le départ du navire Tahiti Nui est prévu vendredi, avec 120 citernes d'eau potable de 500 à 2 000 litres, l'eau aux Tonga ayant été polluée par les retombées de cendres. La Polynésie française livre aussi 210 bâches destinées à protéger les toits des maisons, ainsi que des tronçonneuses. Il faudra quatre jours et demi au bateau pour rejoindre les Tonga depuis Tahiti.

Un patrouilleur français, l'Arago, a aussi quitté Papeete avec 40 tonnes de fret à son bord pour une arrivée prévue le 29 janvier à Tonga. Il livrera notamment du matériel permettant de construire des abris d'urgence (500 tentes, des cordages, des outils), des kits d'hygiène et des lampes solaires, ainsi que de l'eau et des rations alimentaires.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pacifique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.