Cet article date de plus d'onze ans.

Obama s'adressera au Congrès le 9 septembre

Barack Obama s'adressera aux parlementaires le 9 septembre sur son projet de réforme de l'assurance santé
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Barack Obama (archives) (© France)
Barack Obama s'adressera aux parlementaires le 9 septembre sur son projet de réforme de l'assurance santéBarack Obama s'adressera aux parlementaires le 9 septembre sur son projet de réforme de l'assurance santé

Le président américain met au point une nouvelle méthode visant à contenir l'opposition au projet de réforme du système de santé américain en esquissant des zones de compromis précises, a déclaré mercredi un responsable du gouvernement.

Ce projet, qui vise à fournir un accès aux soins aux 47 millions d'Américains qui en sont dépourvus.

Depuis un mois, les Américains interrogés pour des sondages se montrent de plus en plus préoccupés par la politique de santé du président, dont la popularité a baissé dans l'électorat.

Selon une enquête diffusée mardi par CBS News, la plupart des Américains jugent déroutantes les propositions examinées au Congrès en matière d'assurance maladie et estiment que Barack Obama n'a pas expliqué clairement son projet de réforme du système, qui constitue sa plus haute priorité législative.

Au cours des vacances parlementaires d'été, on a pu observer des débordements de passion lors de réunions organisées par des élus dans leurs régions respectives, où partisans et adversaires du projet de réforme se sont harangués sans retenue. Selon un haut responsable de l'administration Obama qui a requis l'anonymat, le débat sur la santé "aborde une nouvelle phase", en partie sous l'effet des propos critiques de deux sénateurs républicains - Charles Grassley (Iowa) et Mike Enzi (Wyoming) - qui faisaient partie d'un groupe bipartisan à la recherche d'un compromis.

Barack Obama juge à présent nécessaire de rassembler des éléments de quatre projets de loi ayant fait l'objet de débats au Capitole et de faire adopter la réforme, a dit ce responsable. "En gros, les cartes sont sur la table."

"Le président envisage toutes les possibilités de faire avancer le débat et de faire adopter la réforme. Y compris en exposant une vision plus précise. Aucune décision n'a toutefois été prise", a ajouté le responsable. Dans la perspective d'un allègement des frais de santé de nombreux Américains, le président n'a pas renoncé à la formule d'une assurance maladie prise en charge par l'Etat et qui ferait concurrence aux assureurs privés.

Cette "option publique" a les faveurs de ses partisans libéraux (de gauche), mais nombre d'élus doutent qu'elle puisse être adoptée au Sénat. En conséquence, Obama et ses collaborateurs s'appliquent depuis quelques semaines à moins insister sur l'option publique et davantage sur le fait qu'il souhaite élargir les choix et la concurrence par les moyens les plus acceptables possibles.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.