Cet article date de plus de neuf ans.

Obama essuie une larme : "Nos cœurs sont brisés aujourd'hui"

Le président américain a pris la parole quelques heures après la fusillade dans une école élémentaire du Connecticut, qui a fait 27 morts dont 20 enfants. Barack Obama est apparu très ému, indiquant que les États-Unis avaient "trop souvent" vécu des fusillades comme celle-ci, et appelant à des "actions significatives".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

En direct à la télévision, le président américain a essuyé une larme. Barack Obama s'est exprimé durant quelques minutes, en réaction à la fusillade qui a fait 27 morts dont 20 enfants dans le Connecticut. 

"Dans ce cas là, je ne réagis pas comme un président, mais comme un parent ", a déclaré Barack Obama. "La majorité de ceux qui sont morts aujourd'hui étaient des enfants, de magnifiques enfants âgés de cinq à dix ans ", a-t-il ajouté, affirmant avoir "le coeur brisé ". "Ce soir avec Michelle nous allons faire comme tous les parents : serrer nos enfants dans nos bras ", a ajouté le président.

"Parmi ceux qui ont été tués, il y avait aussi des enseignants, des femmes et des hommes qui avaient consacré leurs vies à aider nos enfants à réaliser leurs rêves ", a expliqué Obama.

Après cette huitième fusillade de l'année, Barack Obama a également appelé à des "actions significatives ". "Notre pays a traversé ce genre de choses trop souvent ", a-t-il indiqué. 

Peu avant de prendre la parole, le président a également signé un décret ordonnant la mise en berne des drapeaux sur les édifices publics pendant quatre jours, en hommage aux victimes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.