Nouvel An : un réveillon de la Saint-Sylvestre hors du commun

Une avenue des Champs-Élysées vide, des dîners en petit comité et un couvre-feu encadré par 100 000 policiers et gendarmes. Jeudi 31 décembre, le réveillon était à l'image de l'année 2020 : hors du commun. 

France 2

Jeudi 31 décembre, quelques instants avant minuit, le décompte résonnait comme chaque année. Pourtant, le réveillon n'avait rien de commun. Quelques heures plus tôt, une situation inédite se déroulait : à Paris, l'avenue des Champs-Élysées était déserte. Dans toute la France, 100 000 policiers et gendarmes étaient chargés de faire respecter le couvre-feu dès 20 heures ; seules les personnes munies d'une attestation dérogatoire pouvaient circuler.

"L'année prochaine, si on le peut, on fera la fête" 

Dans les rues de Paris, Marseille (Bouches-du-Rhône), Rennes (Ille-et-Vilaine), ou encore Strasbourg (Bas-Rhin), la consigne semble avoir été respectée. À 20 heures, beaucoup n'avaient pas le cœur à la fête. "On va rester tous les deux en amoureux, cette année, témoignait un couple. Puis, l'année prochaine, si on le peut, on fera la fête". Pour beaucoup, la soirée du Nouvel An 2021 s'est déroulée en petit comité, avec un repas simple et des souvenirs des réveillons passés.

Le JT
Les autres sujets du JT
A Paris où le couvre-feu est en vigueur de 20 heures à 6 heures du matin, l\'avenue des Champs-Elysées est déserte à l\'approche des 12 coups de minuit, jeudi 31 décembre 2020. 
A Paris où le couvre-feu est en vigueur de 20 heures à 6 heures du matin, l'avenue des Champs-Elysées est déserte à l'approche des 12 coups de minuit, jeudi 31 décembre 2020.  (JULIEN MATTIA / ANADOLU AGENCY / AFP)