Cet article date de plus de six ans.

Nigeria : 47 élèves tués par un attentat-suicide

Un attentat à la bombe a visé lundi matin un collège-lycée du nord-est du Nigeria. Il y aurait 47 victimes parmi les élèves, a indiqué la police qui parle d'un "attentat-suicide".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (© Ide)

Une semaine après un attentat qui avait fait 30 morts parmi les participants d'une procession religieuse chiite, la ville de Potiskum, dans l'Etat de Yobe au Nigeria, vient à nouveau d'être la cible d'une attaque meutrière dont les auteurs seraient des islamistes armés de Boko Haram selon la police.

Cette fois-ci, c'est un collège-lycée qui a été visé. Un kamikaze, portant l'uniforme de l'établissement selon la police, s'est fait exploser lundi matin pendant l'appel matinal des élèves de ce collège-lycée public de garçons. Un bilan encore provisoire fait état de 47 morts et près de 80 blessés. "Les écoliers s'étaient rassemblés pour la réunion du matin, lorsque quelque chose a explosé au milieu d'eux avec un bruit tonitruant, à exactement  07H50 ", rapporte un enseignant qui a requis l'anonymat.

L'insurrection sanglante menée par le groupe islamiste à Yobe a fait  plus de 10.000 morts en cinq ans. Ces attaques de Boko Haram, dont le nom signifie "L'éducation occidentale est péché" en langue haoussa, sont régulièrement dirigées contre des établissements scolaires.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.