Cet article date de plus de dix ans.

Newtown : Obama soutient une proposition de loi interdisant les armes d'assaut

Quatre jours après le massacre de l'école de Newtown, le président américain Barack Obama annonce qu'il soutient une proposition de loi visant à interdire les armes d'assaut sur le territoire des Etats-Unis. Le projet, qui concerne uniquement les nouvelles armes, sera présenté lors de la prochaine session du Congrès, le 3 janvier.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Reuters)

Barack
Obama s'était engagé à prendre des mesures contre la violence liée aux armes à feu, après la tuerie de vendredi dernier dans une école primaire de Newtown, dans le
Connecticut. 26 personnes ont été tuées par Adam Lanza, un jeune homme lourdement armé.

Depuis le drame, plus de 180.000 personnes ont signé une pétition sur le site internet de la Maison-Blanche pour demander à Barack Obama d'œuvrer à un contrôle de la circulation des armes.

Le président américain choisit ce mardi d'apporter son soutien à la
proposition de loi qui sera présentée au premier jour de la prochaine session du
Congrès, le 3 janvier, par la sénatrice démocrate Dianne Feinstein.

Que prévoit
la loi ?

Si la loi
est adoptée, la vente, le transfert, la fabrication et l'importation d'une
centaine de modèles d'armes d'assaut seraient interdits. La liste inclut des
fusils et pistolets semi-automatiques.

Les
chargeurs de plus de 10 balles seraient aussi prohibés (ceux d'Adam Lanza
pouvaient en contenir beaucoup plus), comme ils l'étaient dans le cadre d'une
loi votée en 1994, mais qui a expiré en 2004, sous l'administration Bush.

Certains Etats ont déjà
mis en place des restrictions comparables au niveau local, mais cette loi
fédérale s'appliquerait à tout le territoire, même dans les Etats où l'achat
d'armes semi-automatiques est aujourd'hui légal.

Quelles
sont les dérogations possibles ?

Seules les
nouvelles armes seront concernées. Les propriétaires actuels pourront conserver
leurs armes même si elles figurent dans la liste interdite.

Le texte exemptera
aussi plus de 900 modèles utilisés pour la chasse ou le sport, ainsi que des
armes antiques et manuelles.

La loi
a-t-elle des chances d'être votée ?

Les chances
de passage du texte dépendent toutefois du soutien que choisiront d'apporter
les nombreux élus proches du puissant lobby des armes, la NRA. Aucun texte ne
peut même atteindre l'hémicycle sans l'accord des chefs républicains de la
Chambre des représentants.

Au Sénat,
les "amis " de la NRA, démocrates et républicains, disposent d'une
capacité de blocage qui ne sera surmontée que si un nombre conséquent d'élus décide
de rompre avec le groupe de pression.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.