Qatar 2022 : des footballeurs défendent les droits des ouvriers

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Qatar 2022 : des footballeurs défendent les droits des ouvriers
franceinfo
Article rédigé par
G. Naboulet - franceinfo
France Télévisions

Plusieurs sélections européennes ont attiré l’attention sur des atteintes présumées aux droits humains au Qatar, qui recevra la Coupe du monde de football en 2022. Ceux des travailleurs migrants ne seraient pas respectés sur les chantiers de construction des stades.

Droits de l’homme sur et en dehors du terrain. Les footballeurs de l’équipe nationale de Norvège portaient ce message sur leurs t-shirts, dimanche 28 mars, au moment de l’hymne national. Une main levée, les joueurs réaffirmaient leur engagement alors qu’ils jouaient pour se qualifier pour la prochaine Coupe du monde qui aura lieu au Qatar en 2022. L’équipe d’Allemagne et celle des Pays-Bas ont aussi tenu à faire passer des messages similaires.

Appel au boycott


Une enquête du journal britannique The Guardian est à l’origine de ce mouvement. Elle évoque les conditions de travail des ouvriers venus au Qatar pour construire les stades. Selon le journal, 6 500 ouvriers, tous étrangers, auraient perdu la vie sur les chantiers depuis 2010, année de l’attribution de la Coupe du monde 2022. En Norvège, l’information a suscité une vive émotion. Des clubs de foot ont appelé au boycott. “Nous protestons parce que nous voulons aider. Notre action commence à faire écho autour du monde”, a commenté Stale Solbakken, sélectionneur de l’équipe norvégienne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.