Mossoul: 45 combattants de Daech morts empoisonnés lors de la rupture du jeûne

145 combattants de Daech auraient été empoisonnés par la population de Mossoul mardi 7 juillet 2015 pendant l’iftar (la rupture du jeûne). 45 d’entre eux auraient trouvé la mort. Les autorités irakiennes n’ont pas réagi.

Combattant de Daech avec le drapeau de l\'organisation djihadiste à Mossoul (Irak), le 24 juin 2014.
Combattant de Daech avec le drapeau de l'organisation djihadiste à Mossoul (Irak), le 24 juin 2014. (Reuters - Stringer)

L’information est relayée par des sites arabes et sur twitter, et reprise par le quotidien Haartez et l'International Business Times. Les faits se seraient produits le 7 juillet 2015 à Mossoul. Selon le porte-parole du Parti démocrate kurde (PDK), Said Mimousini, la population de Mossoul a voulu se venger des mauvais traitements qu’elle subit depuis que la ville est tombée aux mains de l’organisation de l’Etat islamique.

 
Un jeune homme aurait préparé l’iftar (repas de rupture du jeûne) en y ajoutant du poison. 45 djihadistes auraient trouvé la mort, et cent autres seraient hospitalisés, certains dans un état grave, selon le site iranien Press TV qui s’appuie sur des sources locales.
 
L’empoisonnement aurait eu lieu dans le quartier de Wadi Hajar dans le sud de la ville de Mossoul, où depuis peu des groupes de résistants se sont créés afin de réagir aux exactions de Daech qui contrôle la ville depuis juin 2014. Ce n’est pas la première fois que des combattants de Daech sont empoisonnés. Selon le Mirror, en novembre 2014, une douzaine d'entre eux avaient subi le même sort à Fath El Sahel où étaient basés 1.200 djihadistes

Les autorités irakiennes n’ont pas confirmé cette information qui reste difficile à vérifier.