Jordanie : 15 ans de prison pour deux anciens responsables jugés pour sédition contre le roi

Bassem Awadallah et Cherif Hassan ben Zaid étaient accusés d'avoir voulu renverser en avril le roi Abdallah II au profit de son demi-frère, le prince Hamza.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des policiers montent la garde devant la Cour de sûreté de l'Etat jordanien, le 21 juin 2021 à Amman (Jordanie). (KHALIL MAZRAAWI / AFP)

La Cour de sûreté de l'Etat jordanien a condamné lundi 12 juillet à quinze ans de prison deux anciens hauts responsables accusés d'avoir voulu renverser le roi Abdallah II au profit de son demi-frère, le prince Hamza. Cette crise sans précédent avait ébranlé le royaume hachémite en avril.

Principal protagoniste dans cette affaire, le prince Hamza n'était pas jugé lors de ce procès qui s'intéressait aux cas de Bassem Awadallah, ancien chef du bureau royal, et de Cherif Hassan ben Zaid, un ex-émissaire du roi jordanien. Les deux hommes, qui étaient accusés d'avoir pris part au complot avaient plaidé non coupable. Ils encouraient jusqu’à vingt ans d’emprisonnement.

Le prince ne sera pas jugé

Selon l’acte d’accusation, le prince Hamza, 41 ans, "était déterminé à assouvir son ambition personnelle de gouverner, et ce en violation des coutumes et de la Constitution hachémite". Puissance régionale voisine, l'Arabie saoudite avait fermement nié être impliquée dans cette crise inédite et avait exprimé son soutien "total" au roi.

Le gouvernement avait annoncé dès le lendemain l'arrestation de 18 personnes impliquées dans cette tentative visant à "ébranler la sécurité et la stabilité de la Jordanie". Seize d'entre elles ont depuis été libérées. Le prince Hamza ne sera pas jugé, son cas ayant été résolu au sein de la famille royale après qu'il a fait acte d'allégeance au roi et promis de "lui rester fidèle".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Moyen Orient

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.