Arabie saoudite : le bombardement d'une raffinerie de pétrole menace les prix à la pompe

L'Arabie saoudite annonce que sa production de pétrole sera réduite de moitié pendant plusieurs semaines. Des raffineries ont été bombardées par des drones de l'opposition yéménite samedi 14 septembre.

France 2

Un feu émane d'une des plus grandes installations pétrolières d'Arabie saoudite. Ces images de flammes impressionnantes sont la conséquence de la frappe de drones revendiquée par les rebelles houthis du Yémen samedi 14 septembre. L'usine et le champ pétrolier visés représentent 50% de la production locale, soit 5% de la production mondiale. Tout est à l'arrêt et il est difficile de connaitre la durée des travaux de réparation.

Les États-Unis prêts à compenser grâce à ses stocks de pétrole

Face à l'incertitude, les cours du pétrole devraient repartir à la hausse, avec des répercussions sur les prix à la pompe en France dans les semaines à venir. Les experts guettent désormais les réactions des différents pays dans les 48 heures. Les États-Unis se disent prêts à compenser une patrie de la production de pétrole en puisant dans les stocks. L'Arabie saoudite de son côté tente à tout prix de rassurer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme se sert en carburant, le 6 décembre 2018, dans une station essence à Arnage (Sarthe).
Un homme se sert en carburant, le 6 décembre 2018, dans une station essence à Arnage (Sarthe). (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)