Cet article date de plus de neuf ans.

Moyen-Orient : une "configuration encore plus inquiétante" que le 11-Septembre (Gilles Kepel)

Un journaliste américain égorgé par l'Etat islamique, mais aussi plus globalement la situation en Syrie, Irak, et à Gaza. C'est une inquiétante "tectonique générale des plaques" qui est en cours au Moyen-Orient selon le politologue Gilles Kepel.
Article rédigé par Mathilde Munos
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Le politologue, spécialiste de l'Islam, Gilles Kepel intervenait ce jeudi sur France Info © MAXPPP)

"Par rapport à ce qu'on a connu le 11-Septembre, on est dans une configuration encore plus inquiétante. Ces attentats étaient perpétrés par des individus qui venaient de l'étranger, qui disparaissaient après.  Là l'Etat islamique a pénétré profondément à l'intérieur des mentalités des uns et des autres. Le mode opératoire, le recours systématique à l'égorgement des prisonniers…  tout cela est effrayant. Et cela peut toucher des jeunes éduqués en France" a expliqué Gilles Kepel*.

 *

Et c'est surtout cela qui l'inquiète ce politologue, spécialiste de l'Islam et du monde arabe contemporain, les conséquences que cette "tectonique générale des plaques " au Moyen-Orient, pour reprendre une expression du vocabulaire des tremblements de terre, peuvent avoir en France.

 

Moyen-Orient : une "configuration encore plus inquiétante" que le 11-Septembre (Gilles Kepel)
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.