Cet article date de plus de neuf ans.

Libye : manifestations et sabotages empêchent l'ouverture d'une centaine de bureaux de vote

Pour les premières élections post-Kadhafi, les Libyens votent dans une ambiance de fête pour élire leurs 200 représentants à l'Assemblée constituante. Ambiance de fête sauf dans une centaine de bureaux, où manifestations et sabotages empêchent la tenue du scrutin.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

A Benghazi, des hommes armés sont
entrés de force dans un bureau de vote du centre-ville, ils ont volé les
bulletins et les listes électorales, rapporte un témoin. A Ajdabiya, certains
bureaux sont restés fermés en raison d'actes de sabotage ou de menaces. Dans
des villes oasis du sud du pays, des manifestants ont le déchargement du
matériel de vote sur le tarmac de l'aéroport.

Au total, 101 des 1.554 bureaux n'ont pas pu ouvrir comme prévu ce samedi. Pour
autant, la Commission électorale n'envisage pas d'y annuler le scrutin, et
cherche une solution.
A Tripoli en revanche, le vote se déroule dans le calme, a pu constater l'envoyé spécial de France Info, Etienne Monin. 

Les 2,8 millions d'électeurs
libyens sont appelés aux urnes pour la première fois depuis près de 50 ans. Ces
premières élections libres depuis le renversement de Mouammar Kadhafi vont
permettre de désigner les 200 représentants de l'assemblée constituante qui
prendra le relais du Conseil national de transition. C'est elle qui désignera
le gouvernement, et devra gérer une nouvelle période de transition.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.