Cet article date de plus de six ans.

Libération d'un otage américain détenu en Syrie

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry confirme la libération de Peter Theo Curtis, un journaliste américain détenu en Syrie depuis deux ans.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (La libération a été confirmée par le secrétaire d'Etat américain John Kerry © REUTERS)

Peter Theo Curtis, écrivain et journaliste américain enlevé en Syrie il y a deux ans, a bien été libéré, comme le confirme ce dimanche le secrétaire d'Etat John Kerry. L'information avait été donnée plus tôt dans la journée sur le site d'Al Jazeera .

Le jeune Américain, dont l'enlèvement avait été gardé secret, avait été kidnappé par le Front Al-Nosra, branche syrienne d'Al Qaïda, alors qu'il venait de franchir la frontière syrienne en 2012. Il a été remis aux Nations unies sur le plateau du Golan, peu avant 18 heures ce jeudi (heure de Paris), puis "transféré à des représentants de son gouvernement, selon l'ONU".

Le Qatar comme médiateur ?

La mère de Peter Theo Curtis, Nancy, a raconté dans un communiqué avoir été en contact avec des représentants du Qatar qui s'étaient engagé dans une médiation pour le faire libérer dans contrepartie. Cette intervention du Qatar n'a pas été confirmée explicitement par le secrétaire d'Etat américain. Dans un communiqué, John Kerry explique que Washington "a été en contact avec plus de 24 pays ces deux dernières années pour obtenir l'aide de quiconque pouvait avoir une influence ou un certain pouvoir pour obtenir la libération de Theo et celle de tous les autres Américains otages en Syrie ".

Il précise également que "tous les instruments diplomatiques, de renseignement et militaires " mis à la disposition des Etats-Unis sont mis en oeuvre afin d'obtenir la libération des autres Américains otages dans le pays.

L'annonce de cette libération intervient moins d'une semaine après la diffusion par l'Etat islamique d'une vidéo montrant la décapitation d'un autre journaliste américain, James Foley. Il avait lui aussi été enlevé en Syrie en 2012.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.