Cet article date de plus de sept ans.

Les Antilles face à l'invasion des algues brunes

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Les Antilles face à l'invasion des algues brunes
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

La Martinique et la Guadeloupe subissent la prolifération d'algues qui bloquent les côtes portuaires, et dégagent des gaz toxiques.

On les appelle des sargasses ou plus communément algues brunes. Elles s'amassent le long du littoral, infestent les plages, et dégagent une odeur comparable à de l'œuf pourri. Ce phénomène commence à préoccuper les populations des Antilles françaises, car les sargasses envahissent la vie des pêcheurs.
Dans le village côtier de Capesterre (Guadeloupe), les marins pêcheurs sont obligés de retirer les moteurs de leurs bateaux, car les algues risquent de les endommager. Par ailleurs, les algues relâchent des gaz toxiques qui attaquent la plomberie des riverains.

L'État intervient

C'est plus de 60 000 tonnes d'algues qu'il faudrait retirer. À la veille de la venue de François Hollande aux Antilles, le ministère de l'Écologie a annoncé le 7 mai la création de 50 emplois, des brigades vertes pour intervenir en Guadeloupe et en Martinique et une aide financière pour faire avec les sargasses du compost agricole.
  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.