Le monde est de moins en moins démocratique, selon un baromètre annuel

Avec un score de 7,80 sur 10, la France perd 0,12 point et est considérée comme une "démocratie imparfaite", notamment en raison de l'état d'urgence en cours en 2017.

Des soldats de l\'armée nord-coréenne, le 24 juillet 2017, au musée de Sinchon, au sud de Pyongyang. 
Des soldats de l'armée nord-coréenne, le 24 juillet 2017, au musée de Sinchon, au sud de Pyongyang.  (ED JONES / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Sur 167 pays analysés en 2017, 89 d'entre eux sont moins démocratiques que l'année précédente. Mercredi 31 janvier, The Economist a publié, comme chaque année depuis 2006, son indice démocratique réalisé par The Economist Intelligence Unit (EIU). Ce rapport "enregistre le pire recul démocratique dans le monde depuis des années. La liberté d'expression est menacée à la fois par des acteurs étatiques et non-étatiques", s'alarme l'hebdomadaire économique britannique.

Avec un score de 7,80 sur 10, la France perd 0,12 point et est considérée comme une "démocratie imparfaite", selon ce baromètre qui se base sur 60 critères regroupés en cinq catégories (le processus électoral et le pluralisme, les libertés civiles, le fonctionnement du gouvernement, la participation politique et la culture politique). Depuis 2010, la Norvège est considérée comme le pays le plus démocratique au monde, avec un score de 9,87. Elle est suivie par l'Islande (9,58) et la Suède (9,39). A l'inverse, la Corée du Nord obtient la plus mauvaise note, avec un score de 1,08, suivi de la Syrie (1,43) et du Tchad (1,50). 

Si l'Europe est la région du monde qui compte le plus de "démocratie totale" (14 pays sur les 19 que compte cette catégorie), sa moyenne a baissé en 2017, s'établissant à 8,38, notamment en raison de la loi antiterroriste en France, de la gestion de la crise catalane par Madrid et de l'assassinat de la journaliste maltaise anticorruption Daphne Caruana Galizia.