Le coup d'état en Turquie a coûté 100 milliards de dollars selon Ankara

En Turquie, les autorités ont présenté la facture de 100 milliards de dollars après le coup d'état manqué le 15 juillet dernier. Ahmet Insel, politologue et économiste spécialiste de la Turquie a indiqué, ce mercredi matin, sur France Info, que ce montant était "très exagéré".

(La tentative de coup d'état aurait coûté 100 milliards de dollars selon Ankara © AFP/ANADOLU AGENCY / Abdullah Coskun)

Selon le gouvernement turc, le coup d'état manqué a fait perdre 100 milliards de dollars à la Turquie avec la perte de matériel militaire, de bâtiments, d'avions. Un million de réservations dans le secteur du tourisme auraient également été annulées, que ce soit dans les hôtels, avions ou trains. Un coup extrêmement dur pour l'économie turque, qui est également touchée par les purges menées après le putsch et qui ont notamment visé des proches de l'imam Fethullah Gülen. 

Pour certains économistes, cette énorme facture du putsch raté est nettement exagérée et pourrait servir à camoufler les pertes de l'économie turque, déjà bien malade depuis plusieurs mois.

Des difficultés économiques qui existaient avant le putsch

C'est le cas notamment d'Ahmet Insel, politologue et économiste, qui a indiqué à France Info que "100 milliard de dollars, cela représente 1/8e du PIB. C'est impossible que cette somme ce soit évaporée en 12 heures ".

Ce spécialiste de la Turquie explique que ces difficultés économiques existaient "avant le putsch " notamment à cause "des attentats " et "du conflit avec la Russie ". Ahmet Insel précise que par exemple "60% des accostages de bateaux de croisières ont été annulés avant le coup d'état ".

Selon Ahmet Insel, "le gouvernement prépare psychologiquement à un ralentissement économique ". Le politologue ajoute qu'il y a "manifestement un ralentissement économique " et que l'on peut "s'attendre à avoir un déficit plus important d'ici la fin de l'année ".

À LIRE AUSSI ►►►Turquie : le président Erdogan cherche à renforcer son contrôle sur l'armée