Cet article date de plus de treize ans.

La Turquie a menacé lundi Israël d'une rupture des relations si l'Etat hébreu ne s'excusait pas pour l'affaire de Gaza

Le 31 mai, Israël avait mené dans les eaux internationales un raid contre un convoi maritime humanitaire à destination de Gaza, au cours duquel neuf Turcs avaient été tués.Israël "ne s'excusera jamais", a affirmé lundi un haut responsable du bureau du premier ministre Benjamin Netanyahou.
Article rédigé par France2.fr
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu (à droite) (AFP - AMER HILABI)

Le 31 mai, Israël avait mené dans les eaux internationales un raid contre un convoi maritime humanitaire à destination de Gaza, au cours duquel neuf Turcs avaient été tués.

Israël "ne s'excusera jamais", a affirmé lundi un haut responsable du bureau du premier ministre Benjamin Netanyahou.

Le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, a exhorté Israël à s'excuser ou à accepter les conclusions d'une commission d'enquête internationale. Sinon, a-t-il averti, "les relations seront rompues".

Ahmet Davutoglu a aussi annoncé la fermeture totale de l'espace aérien turc aux vols militaires israéliens, une décision de rétorsion prise "pour isoler Israël" une semaine après son raid. "Cette décision n'a pas été prise pour un ou deux avions seulement", a-t-il souligné, précisant qu'elle pourrait éventuellement être élargie aux vols civils.

Le chef de la diplomatie turque a souligné avoir présenté de nouveau les demandes turques lors d'un entretien secret qu'il a eu mercredi à Bruxelles avec le ministre israélien du Commerce et de l'Industrie, Binyamin Ben Eliezer, premier contact bilatéral depuis le raid.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.