Cet article date de plus de treize ans.

La tempête tropicale Alex, qui a fait 10 morts an Amérique centrale, se renforce et pourrait devenir un ouragan mardi

Elle progresse dans le golfe du Mexique, restant à distance de la marée noire, a indiqué le Centre américain des ouragans.A 10H locales (15H GMT), Alex se trouvait dans le sud-ouest du golfe du Mexique, à 135 km au nord-ouest de Campeche (Mexique) et 860 km au sud-est de Brownsville (USA), selon le dernier bulletin du Centre national des ouragans.
Article rédigé par France2.fr avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
La rivière El Arenal dans le quartier de Malaga à San Salvador, le 28 Juin 2010. (AFP - Jose Cabezas)

Elle progresse dans le golfe du Mexique, restant à distance de la marée noire, a indiqué le Centre américain des ouragans.

A 10H locales (15H GMT), Alex se trouvait dans le sud-ouest du golfe du Mexique, à 135 km au nord-ouest de Campeche (Mexique) et 860 km au sud-est de Brownsville (USA), selon le dernier bulletin du Centre national des ouragans.

La tempête progressait dans la direction nord-nord-ouest à la vitesse de 11 kmh avec des vents soufflant à 95 km/h.

Le Centre des ouragans signale qu'Alex devrait se renforcer dans les prochains jours et "devenir un ouragan mardi", tandis que des avis de surveillance cyclonique ont été émis dans les régions concernées au Mexique et aux Etats-Unis.

Alex devrait toucher à nouveau la côte mexicaine jeudi et rester à distance de la marée noire, située plusieurs centaines de kilomètres plus à l'est, selon les prévisions à cinq jours du NHC. Les conditions climatiques extrêmes créées par la tempête pourraient pousser davantage le pétrole vers les côtes.

Les compagnies pétrolières Shell et ExxonMobil ont indiqué avoir évacué lundi une partie du personnel de leurs plateformes dans le golfe du Mexique, par précaution. Shell a ramené à terre lundi 200 personnes travaillant sur ses puits de pétrole et de gaz naturel dans l'ouest du golfe, selon un communiqué publié sur son site internet. En comptant les évacuations des derniers jours, 700 personnes sont revenues sur les côtes, et 835 personnes restent au large. Le groupe américain ExxonMobil a indiqué avoir "débuté l'évacuation de (son) personnel non-essentiel de ses sites off-shore situés sur la trajectoire prévue de la dépression".

Le NHC ajoute qu'Alex devrait entraîner de 7 à 15 cm de précipitations sur le Yucatan (Mexique) et au nord du Guatemala, pouvant provoquer des inondations ou des coulées de boue. Le passage d'Alex a déjà fait au moins 10 morts dimanche au Nicaragua, au Guatemala et au Salvador.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.