Cet article date de plus de huit ans.

La police de Los Angeles sur les traces d'un ex-agent vengeur

Ca fait une semaine que dure cette incroyable chasse à l'homme. Les autorités de Californie traquent un ancien agent, parti en guerre contre la police de Los Angeles, pour avoir été renvoyé injustement, selon lui. Une traque suivie en direct à la télévision et sur le Net. Mais l'homme s'est évaporé dans les forêts samedi. La mairie de Los Angeles offre une récompense d'un million de dollars pour tout renseignement.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Franceinfo (Franceinfo)

L'homme s'appelle Christopher Dorner, 33 ans. Il est réserviste de la Marine, ex-policier de la Police de Los Angeles (LAPD), renvoyé en 2008 pour avoir fait de fausses déclarations sur l'un de ses supérieurs et décrit par les enquêteurs comme un homme noir d'1,80 m et 120 kilos, "extrêmement dangereux ". Et pour cause : l'ex-policier a publié lundi dernier un manifeste sur internet annonçant son intention de se venger de ceux qu'il accuse d'être responsables de son licenciement. Et il aurait mis ses menaces à exécution, en abattant la veille la fille d'une de ses cibles et son compagnon. Il est enfin soupçonné d'avoir tiré sur deux policiers à Riverside. L'un a été tué, l'autre est blessé. 

"Je mènerai une guerre non conventionnelle et asymétrique" Christopher Dorner

Son cas est donc sérieux. Et le LAPD est sur les dents. Outre sa violence manifeste, l'homme est connu pour être aguerri aux techniques de survie, au maniement des armes, et naturellement aux techniques de traque de la police. "Je mènerai une guerre non conventionnelle et asymétrique ", promettait-il dans son manifeste posté sur Facebook. Et le voilà désormais disparu des écrans radar samedi, alors que la police avait remonté sa piste jusqu'à la station de ski de Big Bear, à deux heures de route de L.A, où sa camionnette a été retrouvée en feu. 

Pour tenter de retrouver sa trace, le maire de Los Angeles a annoncé qu'une recompense d'un million de dollars était offerte pour toute information concernant le fugitif. "Nous n'allons pas tolérer qu'un individu mette en péril notre sécurité et la tranquilité de nos voisins et de nos quartiers ", a lancé Antonio Villaraigosa lors d'une conférence de presse.

Christopher Dorner est donc activement recherché dans cette zone, mais plus largement dans tout le sud de la Californie. L'alerte a même été étendue à la cérémonie des Grammy Awards qui doivent se tenir ce dimanche soir à L.A. Au total, 200 hommes sont à ses trousses. Fébriles. Jeudi, ils ont même commis une sérieuse bavure, en tirant sur une voiture qui ressemblait à celle du fugitif. En réalité, il n'y avait que deux femmes à bord. 

Les 40 cibles de Christopher Dorner

Dans ses écrits vengeurs (en version PDF en bas de l'article) , Christopher Dorner vise plus de 40 personnes, toutes placées sous protection depuis. Il s'en prend en vrac au LAPD, au racisme rampant et à la corruption qui auraient causé sa chute, mais aussi aux lesbiennes, aux Asiatiques.

Une animosité qui a tout de même fini par interpeller la police de Los Angeles. Celle-ci a annoncé samedi, après une semaine de traque, son intention de s'intéresser aux raisons de son licenciement. "Nous allons complètement revenir sur le dossier Donner en 2007, pour y inclure un réexamen de toutes les preuves et réinterroger les témoins ", a déclaré le chef du département de la police de Los Angeles, Charlie Beck. 

Chasse à l'homme en direct

Cette traque s'apparente à un véritable scénario hollywoodien. D'ailleurs elle est suivie en direct par des millions d'Américains à la télévision ou sur le Net, comme sur cette timeline publiée par une radio californienne  D'ailleurs, un acteur s'en est mêlé. Charlie Sheen, cité comme "génial " par le tueur sur Facebook. Il a donc décidé d'entrer en contact avec lui, via une vidéo en ligne sur le site TMZ : "Christopher Donner ? Charlie Sheen , se présente-t-il. Tu me mentionnes dans ton texte et je te remercie pour ces mots aimables. Je te demande de m'appeler. Nous trouverons ensemble les moyens de mettre fin à tout cela ". 

[null,null]

Oeuvres liées

{% document %}

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.