Cet article date de plus de quatre ans.

LA PHOTO. Syrie: l'école à tout prix...

Après 5 ans de guerre, 2,5 millions d'enfants syriens ne sont plus scolarisés. Entre ceux qui ont suivi leurs parents dans un exode au-delà des frontières et ceux dont la famille s'est réfugiée ailleurs dans le pays, l'école est un lointain souvenir pour les uns et une véritable inconnue pour les autres, les plus jeunes. Enseigner ou apprendre coûte que coûte relève d'un véritable défi.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié
Temps de lecture : < 1 min.
c'est mieux que rien. Ces enfants suivent un cours d'arithmétique dispensé avec les moyens du bord, dans une école de fortune. Venus de zones pro-gouvernementales, ils se trouvent actuellement dans la région de Deraa tenue par les rebelles. Cette «salle de classe» peu académique met un semblant de normalité dans la vie chaotique de ces enfants déplacés.
 (MOHAMAD ABAZEED / AFP - Novembre 2016)
Une grange pour salle de classe, c'est mieux que rien. Ces enfants suivent un cours d'arithmétique dispensé avec les moyens du bord, dans une école de fortune. Venus de zones pro-gouvernementales, ils se trouvent actuellement dans la région de Deraa tenue par les rebelles. Cette «salle de classe» peu académique met un semblant de normalité dans la vie chaotique de ces enfants déplacés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.