La photo de Dilma Rousseff qui fait sensation au Brésil

En 1970, alors âgée de 22 ans, la future présidente du Brésil comparaît devant le tribunal militaire de Rio de Janeiro. Après 22 jours de torture qui ne l'auront pas fait parler. Tout est dans son regard, dur, inflexible. Ce sont les militaires qui se cachent les yeux.

(Photo publiée dans une biographie écrite par Ricardo Amaral, qui paraît ces jours-ci Autre)

Tout est dans le cliché : sa détermination, son inflexibilité. Comme aujourd'hui, dit-on. La photo, inédite, fait sensation au Brésil depuis quelques jours. Dilma Rousseff, aujourd'hui présidente du Brésil, a 22 ans en 1970. Elle comparaît devant le tribunal militaire de Rio de Janeiro. Après avoir été torturée.

Car la jeune femme a rejoint la clandestinité - la lutte armée contre la dictature, qui a dirigé le pays entre 1964 et 1985. Interrogée, torturée pendant 22 jours, elle n'a rien lâché. Le cliché a été pris juste après l'une de ces séances. Lorsqu'elle comparaît, elle refuse de détourner le regard, comme le font alors les autres prévenus. Ce sont les juges qui se cachent...

La photo a été exhumée des archives de la police militaire, pour illustrer une biographie de Dilma Rousseff qui sort ces jours-ci au Brésil. La vie demande d'avoir du courage , signée du journaliste Ricardo Amaral, retrace son parcours, de la lutte armée à la présidence du pays.