Cet article date de plus de dix ans.

L'ex-premier ministre ukrainien, Ioulia Timochenko, a été placée en détention vendredi sur ordre d'un tribunal de Kiev

Il juge l'ex-premier ministre et opposante Ioulia Timochenko pour abus de pouvoir.Mme Timochenko est accusée d'avoir outrepassé ses pouvoirs de Premier ministre en 2009 en autorisant, sans l'approbation du gouvernement, la signature de contrats sur l'importation de gaz russe à un prix trop élevé et donc très désavantageux pour Kiev.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Ioulia Timochenko comparaît depuis fin juin. (AFP Sergei Supinsky)

Il juge l'ex-premier ministre et opposante Ioulia Timochenko pour abus de pouvoir.

Mme Timochenko est accusée d'avoir outrepassé ses pouvoirs de Premier ministre en 2009 en autorisant, sans l'approbation du gouvernement, la signature de contrats sur l'importation de gaz russe à un prix trop élevé et donc très désavantageux pour Kiev.

Le président de la juridiction, Rodion Kireev, a donné satisfaction au parquet ukrainien qui avait réclamé l'incarcération de Mme Timochenko en raison de violations répétées aux injonctions du tribunal.

Immédiatement après cette décision, l'opposante a demandé à ne pas être menottée dans la salle d'audience. Evacuée par des policiers hors de la salle, elle l'a été ensuite.

Des partisans de Mme Timochenko dans la salle ont aussitôt crié : "Honte!", "Honte!". Samedi matin, ces mêmes partisans faisaient un sit-in dans le centre de Kiev pour prostester contre sa détention.

Peu avant son arrestation, le Premier ministre ukrainien, Mykola Azarov, a livré un témoignage à charge contre Mme Timochenko au cours d'une audition qui n'avait pas été annoncée au préalable.

Nerfs solides, sens de l'image et du symbole, toujours reconnaissable à sa tresse ukrainienne traditionnelle; elle ne s'était pas démontée en mai lorsqu'elle a été assignée à résidence puis interrogée sept heures au parquet de Kiev.

Et en 2001, elle avait fait l'expérience de la prison, incarcérée un mois pour - déjà - une affaire liée au paiement du gaz russe.

Son parcours

Ses adversaires politiques la considèrent, eux, comme une pure opportuniste, et ils aiment souligner les zones d'ombre de son parcours.

Née le 27 novembre 1960, ingénieur - économiste à l'époque de l'URSS, Mme Timochenko fut promue à la tête d'une importante compagnie énergétique, qui obtint le monopole sur l'importation du gaz russe en Ukraine, après l'indépendance du pays en 1991.

Ce poste, obtenu grâce à Pavlo Lazarenko - ancien Premier ministre aujourd'hui incarcéré aux Etats-Unis pour escroquerie et blanchiment d'argent - lui a valu des poursuites en Ukraine et en Russie pour le versement présumé de pots-de-vin à des responsables du ministère russe de la Défense.

Ces affaires ont été closes en 2005 dans des circonstances obscures, après la Révolution de fin 2004 qui la porte au poste de chef du gouvernement.

Limogeage et incarcération

En 1997, Mme Timochenko avait commencé sa carrière politique en se faisant élire au Parlement. En 1999, elle devient vice-Premier ministre dans le gouvernement de Viktor Iouchtchenko, son futur allié de la Révolution orange, alors Premier ministre du président Léonid Koutchma.

Son limogeage puis son incarcération en 2001 la propulsent dans l'opposition. Elle se joint fin 2004 à Viktor Iouchtchenko à la tête de la révolte pacifique qui entraîne l'invalidation pour fraudes de la victoire de Viktor Ianoukovitch, successeur désigné de M. Koutchma.

Mais une fois au pouvoir, les deux leaders se sont ensuite entre-déchiré à coups d'accusations de corruption.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.