L'Etat islamique revendique l'assassinat d'un deuxième otage américain

L'État islamique revendique dans une vidéo l'assassinat d'un deuxième journaliste américain, Steven Sotloff, enlevé il y a un an. Il intervient deux semaines après celui de James Foley.

(Steven Sotloff (au centre) aurait été assassiné par l'État islamique © HANDOUT / GETTY IMAGES EUROPE / GETTY IMAGES/AFP)

Deux semaines après l'annonce de l'assassinat du reporter américain James Foley, l'État islamique a mis en ligne une vidéo montrant – selon lui – la décapitation du journaliste américain Steven Sotloff. La Maison Blanche a expliqué ne pas pouvoir confirmer l'authenticité de cette vidéo.

Dans cette vidéo intitulée "deuxième message à l'Amérique", on peut voir le journaliste Steven Sotloff âgé de 31 ans, à genoux, vêtu d'une blouse orange, à côté d'un homme masqué armé d'un couteau.

Le même assassin que pour James Foley ?

Le bourreau présumé de l'exécution semble être le même que celui qui était apparu dans une vidéo le 19 août, celle de la décapitation de James Foley. Il a le même accent britannique, le décor désertique est également similaire et les captifs portent à nouveau des combinaisons orange.

 

"Je suis de retour, Obama, et je suis de retour en raison de ta politique étrangère arrogante envers l'Etat islamique, en raison de ton entêtement à poursuivre tes bombardements (...) sur le barrage de Mossoul, en dépit de nos sérieuses mises en garde" , dit l'homme. "Tout comme tes missiles continueront à frapper notre peuple, notre couteau continuera à frapper les nuques de ton peuple ", ajoute-t-il.

 

Le bourreau de James Foley avait indiqué que le journaliste indépendant serait le prochain, si les frappes aériennes n'étaient pas interrompues. Steven Sotloff se trouvait en indépendant un Syrie, il avait été pris en otage il y a un an. Il y a une semaine, la mère du jeune homme avait lancé un appel à ses ravisseurs leur demandant la clémence pour son fils.

Shirley Sotloff, la mère du journaliste, implorait il y a quelques jours la clémence des djihadistes
--'--
--'--
►►► Lire le travail de Steven Sotloff pour le magazine Time  et Foreign Policy

Execution le même jour que James Foley ?

Par ailleurs, l'État islamique menace également d'exécuter un otage britannique, qu'il nomme David Haines, et met en garde les gouvernements contre tout soutien à "l'alliance diabolique de l'Amérique contre l'Etat islamique". Le Premier ministre britannique David Cameron a qualifié "d'absolument écoeurante et ignoble " cette vidéo. François Hollande a réagi dans la soirée, parlant d'une "exécution abominable " si "elle était confirmée ".

Selon le New York Times, qui a interrogé des membres des services secrets occidentaux, Steven Sotloff aurait pu être assassiné le même jour que James Foley. L'État islamique aurait ensuite décidé de décaler leur publication. Cette hypothèse semble toutefois peu probable en raison de l'apparence physique de Steven Sotloff qui porte une barbe lors de sa décapitation alors qu'il semblait bien rasé lors de la mort de James Foley.

Le président américain a ordonné mardi l'envoi de 350 troupes supplémentaires à Bagdad pour protéger le personnel et les locaux diplomatiques. Cela porte à 820 le nombre de soldats américains déployés en Irak depuis le lancement, début juin, de l'offensive éclair des jihadistes de l'Etat islamique (EI).