Cet article date de plus de treize ans.

L'escroc Madoff serait atteint d'un cancer avancé

Bernard Madoff, condamné pour une gigantesque fraude financière, a confié qu'il souffrait d'un cancer en phase terminale
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Bernard Madoff, condamné pour une gigantesque escroquerie portant sur 65 milliards de dollars (© France 2)
Bernard Madoff, condamné pour une gigantesque fraude financière, a confié qu'il souffrait d'un cancer en phase terminaleBernard Madoff, condamné pour une gigantesque fraude financière, a confié qu'il souffrait d'un cancer en phase terminale

Selon le New York Post, le financier aurait fait des confidences à ses codétenus.

Bernard Madoff, qui purge depuis juin une peine de 150 ans de réclusion dans une prison fédérale de Caroline du Nord, leur aurait déclaré qu'il ne lui restait que peu de temps à vivre, écrit le journal, qui cite des sources anonymes.

Le tabloïd fait état de spéculations apparues en début d'année selon lesquelles le financier, qui est âgé de 71 ans, souffrait d'un cancer du pancréas. Un détenu cité par le journal rapporte que Bernard Madoff prend "une vingtaine de comprimés par jour" et "ne va pas très bien".

Pas de confirmation de son avocat


Sans les démentir, les autorités pénitentiaires ont fait savoir que les informations du New York Post étaient inexactes. Elles disent en outre avoir demandé à l'intéressé l'autorisation de communiquer sur son état de santé.
L'avocat de l'homme d'affaires, Ira Sorkin, n'a pu être joint dans l'immédiat par Reuters pour réagir à ces informations. Le New York Post précise que l'avocat n'a pas répondu à ses messages dimanche et a par le passé refusé de répondre à toute question sur l'état de santé de son client.
Le tabloïd ajoute que Bernard Madoff s'adonne chaque semaine à des "cérémonies de purification" indiennes et que plusieurs gangs de prisonniers essayent de le recruter.
Selon l'accusation, le montant de la fraude de Bernard Madoff s'élève à 65 milliards de dollars.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.